En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 916.0
+2.46 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 805.62
+1.79 %
6 859.74
+2.32 %
1.137
+0.42 %

Trottinettes: une réglementation en retard de plusieurs années

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
Aucune réglementation claire ne s'applique encore aux engins de déplacement personnels (EDP) électriques, qui ne sont actuellement que tolérés dans les villes, au moment où leur développement rapide risque de provoquer des frictions
Aucune réglementation claire ne s'applique encore aux engins de déplacement personnels (EDP) électriques, qui ne sont actuellement que tolérés dans les villes, au moment où leur développement rapide risque de provoquer des frictions ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Aucune réglementation claire ne s'applique encore aux engins de déplacement personnels (EDP) électriques, qui ne sont actuellement que tolérés dans les villes, au moment où leur développement rapide risque de provoquer des frictions.

Ces engins peuvent rouler "à pas d'homme" sur les trottoirs, à une vitesse inférieure à 6 km/h, ou sur les pistes cyclables et voies réservées aux bus à moins de 25 km/h. Les maires peuvent fixer une réglementation s'appliquant à leur commune, mais aucun ne s'est saisi de ce droit, selon la société Autonomy qui milite pour l'amélioration des déplacements en ville.

Les engins sans moteur sont quant à eux assimilés à des piétons par le code de la route.

Le Premier ministre Edouard Philippe semblait pencher, en présentant le "plan vélo" le 14 septembre à Angers, pour une prise en charge de la réglementation par les collectivités territoriales.

La Fédération professionnelle de la micro-mobilité (FP2M), elle, revendique la création au niveau national d'une nouvelle catégorie spécifique et des règles de circulation privilégiant les pistes cyclables à une vitesse maximum de 25 km/h.

La FP2M souhaiterait voir les EDP autorisés sur les chaussées limitées à 30 km/h, tolérés sur les voies et les zones piétonnes (à une vitesse maximale de 6 km/h) et tolérés sur des chaussées limitées à 50 km/h en milieu urbain en cas de rupture de zone autorisée.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a depuis annoncé vouloir interdire les EDP électriques sur les trottoirs, dans son projet de Loi d'orientation des mobilités (LOM) annoncé pour fin octobre.

"Ces engins électriques, qui peuvent aller très vite, ne doivent pas être sur les trottoirs, ils doivent être sur la chaussée ou sur les pistes cyclables. (...) On va clarifier le fait que les trottoirs, c'est d'abord pour les piétons", a-t-elle déclaré sur Europe 1.

"Les trottinettes, ce sera sur les pistes cyclables ou sur les chaussées", a souligné la ministre, notant toutefois que les maires pourraient moduler ces règles.

Les assureurs s'adaptent, et proposent d'assurer les EDP avec un contrat automobile ou un contrat habitation selon l'équipement d'un moteur, sa puissance et sa vitesse maximale.

"Sans réglementation claire pour le moment, on attend d'avoir plus de recul pour proposer des contrats plus adaptés", explique Christophe Sabadel, responsable produits du groupe Maif.

Le flou législatif concerne également le port du casque et autres protections, ainsi que les normes de fabrication. Ces dernières sont en cours d'élaboration à l'Association française de normalisation (Afnor), et prévues pour la fin de l'année.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…

Publié le 12/12/2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nexans renouvelle sa ligne de crédit syndiqué pour un montant de 600 millions d'euros Paris La Défense, le 12 Décembre 2018 - Nexans a signé une…

Publié le 12/12/2018

Le chinois HNA va céder à la filiale chinoise de Pierre et Vacances sa participation de 60% dans leur coentreprise en Chine « HNA PV Tourism Company Limited ». « Des négociations sont avancées…

Publié le 12/12/2018

Groupe Partouche annonce son chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice clos le 31 octobre 2018...

Publié le 12/12/2018

Cet actif représente un investissement global de 12,5 millions d'euros HT