5 364.84 PTS
-0.35 %
5 359.00
-0.45 %
SBF 120 PTS
4 279.11
-0.52 %
DAX PTS
12 976.51
-0.51 %
Dowjones PTS
23 157.60
+0.70 %
6 114.35
-0.13 %
Nikkei PTS
21 448.52
+0.40 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Toshiba: le flou persiste sur la vente de Toshiba Memory

| AFP | 162 | Aucun vote sur cette news
Le conglomérat japonais Toshiba était affecté lundi par l'annonce de compromis avec l'américain Western Digital
Le conglomérat japonais Toshiba était affecté lundi par l'annonce de compromis avec l'américain Western Digital ( Toshifumi KITAMURA / AFP/Archives )

Le conglomérat japonais Toshiba était affecté lundi par l'annonce de compromis avec l'américain Western Digital qui laisse planer l'incertitude sur la vente cruciale de la filiale Toshiba Memory.

Western Digital avait lancé un recours en justice auprès d'une cour californienne pour tenter de bloquer la vente par Toshiba de sa filiale de puces-mémoires Toshiba Memory, arguant avoir son mot à dire dans cette opération. Western Digital est en effet la maison-mère de SanDisk qui investit depuis 17 ans dans cette activité au côté de Toshiba et ne veut pas se retrouver du jour au lendemain avec un partenaire choisi uniquement par Toshiba.

La cour californienne, dont Toshiba contestait la compétence, a poussé les deux groupes à trouver un accord selon lequel Toshiba doit notifier à Western Digital toute signature d'une promesse de vente à un tiers dans les 24 heures suivantes.

Le bouclage de la transaction, lui, ne peut être effectué que si Toshiba prévient Western Digital 14 jours auparavant.

Toshiba estime que ce compromis "ne constitue pas une reconnaissance du droit de consentement de Western Ditial/SanDisk concernant une quelconque vente de parts dans Toshiba Memory".

En revanche, Western Digital juge que "cet accord préserve le droit de consentement de SanDisk jusqu'à ce que la Cour d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale (devant laquelle l'américain a aussi déposé un recours) puisse entendre la demande de SanDisk en vue d'une nouvelle injonction".

In fine, même si Toshiba semble se satisfaire du compromis, la non décision de la cour californienne laisse planer la menace que la vente de Toshiba Memory prenne des mois et ne soit pas bouclée à l'échéance du 31 mars 2018.

Or cette date marque la fin de la période de grâce accordée à Toshiba pour assainir ses finances et éviter une radiation de son actions sur les Bourses de Tokyo et Nagoya.

De ce fait, la cession au plus vite de Toshiba Memory, qui pourrait rapporter quelque 2.000 milliards de yens (près de 16 milliards d'euros), est vitale pour le conglomérat tombé dans une situation catastrophique à cause des déboires de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse mise en faillite.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/09/2017

Le logo Toshiba au siège du groupe à Tokyo, le 15 mai 2017 ( Toru YAMANAKA / AFP/Archives )Le conglomérat japonais Toshiba a de nouveau contesté jeudi dans un communiqué…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

Tarkett et deux autres fabricants de revêtements de sols, Forbo et Gerflor, ont été condamnés à une amende de 302 millions d'euros pour s'être entendus notamment sur les prix. L'Autorité a mis…

Publié le 19/10/2017

Avec une décote toujours de mise

Publié le 19/10/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 19/10/2017

Altran, spécialiste du conseil en ingénierie et services R&D, et Nokia vont collaborer pour créer une solution conjointe avec pour objectif d’accompagner les constructeurs automobiles, les…

Publié le 19/10/2017

  Décision de l'Autorité de la concurrence     Paris - La Défense, le 19 octobre 2017     Tarkett prend acte de la décision de l'Autorité de la concurrence…

CONTENUS SPONSORISÉS