En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 950.60 PTS
+0.52 %
4 933.0
+0.48 %
SBF 120 PTS
3 943.80
+0.51 %
DAX PTS
11 170.31
+0.94 %
Dowjones PTS
24 465.64
+0.00 %
6 526.96
+0.00 %
1.141
+0.44 %

Tech for Good: quelques annonces des géants du numérique

| AFP | 1027 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron (C) en discussion avec les dirigeants d'entreprises du numérique présentes à
Emmanuel Macron (C) en discussion avec les dirigeants d'entreprises du numérique présentes à "Tech for Good", le 23 mai 2018 à l'Elysée ( CHARLES PLATIAU / POOL/AFP )

Les géants mondiaux du numérique ont joué le jeu du sommet "Tech for Good" organisé mercredi par l’Élysée en annonçant des mesures de protection sociale, d'éducation ou d'investissements, en particulier le groupe Uber, sur fond de contentieux fiscaux.

Seul le patron de Facebook Mark Zuckerberg, à peine revenu du Parlement européen où il a dû s'excuser pour les lacunes de la protection des données de ses utilisateurs, est arrivé les mains vides à l’Élysée.

- Uber va offrir gratuitement à ses 150.000 chauffeurs et coursiers dans 21 pays d'Europe (dont 35.000 en France) une assurance sociale (maladie, accident du travail et hors travail), en partenariat avec Axa, relayant la protection sociale limitée dont bénéficient ces chauffeurs qui ont un statut d'indépendant.

- Deliveroo va offrir à ses coursiers dans le monde une assurance santé accidents et responsabilité civile, comme il l'a déjà fait en France. Coût pour l'entreprise: 10 millions d'euros. Deliveroo annonce aussi dans les 2-3 ans 100 millions d'euros d'investissement en France, 2e marché du groupe britannique, pour étendre son implantation et le nombre de livreurs (9.300 pour l'instant).

- IBM va créer 1.400 postes en France dans les deux ans, qui s'ajoutent aux 400 annoncés en mars dans le secteur de l'intelligence artificielle (IA). Autre initiative, un partenariat avec l’Éducation nationale pour la formation de jeunes de milieux défavorisés.

- OpenClassrooms, start-up française de formation, s'engage à former 1 million de personnes dans le monde chaque année à partir de 2025. le groupe va aussi former les 250.000 intérimaires Manpower en France

- Intel annonce un partenariat avec l'Institut Curie pour utiliser l'intelligence artificielle en oncologie.

- Visa va créer à Paris un centre d'innovation sur le commerce digital et l'IA.

- Microsoft va recruter une centaine de spécialistes de l'IA en France pour favoriser la croissance de cinq industries structurantes en France, grâce à l’IA : la santé, l’environnement/énergie, les transports, les services financiers et l’agroalimentaire.

- Accenture va investir 200 millions de dollars sur 5 ans dans le monde pour des formations destinées aux personnes éloignées de l'emploi, avec en France 150.000 personnes formées d'ici 2020.

- Booking.com s'engage à promouvoir l'égalité des genres avec des bourses universitaires et à soutenir des start-up dans le tourisme durable, pour 5 millions d’euros en 2018.

- Stripe va soutenir le développement de 100.000 nouvelles entreprises française sur 5 ans.

- La fondation de Google va donner 100 millions de dollars sur 5 ans pour des projets à but non lucratifs de formation aux métiers du numérique en Europe, Afrique et Moyen-Orient. Le groupe est en contentieux fiscal avec l’État qui lui réclame 1,15 milliards d'euros de redressement fiscal.

- SAP lance un programme pour les autistes et s'engage à porter le nombre de femmes dans des positions de leadership dans le groupe à 30% en 2022 contre 22% actuellement.

Parallèlement la France est en pointe à Bruxelles pour réclamer une taxation plus forte des géants du numérique, pour l'instant sans avoir obtenu une décision collective en Europe.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

A moins de 24 heures d'une réunion extraordinaire du conseil d'administration du constructeur japonais, certains membres refuseraient de se prononcer sur l'éviction de son Président...

Publié le 21/11/2018

Alors que la guerre des prix fait rage dans les télécoms, la possibilité d'une éventuelle consolidation du marché se pose. "On a atteint des pratiques de marchés sans équivalence en Europe",…

Publié le 21/11/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 21/11/2018

Lectra s'adjuge 2,4% à 18,8 euros alors que le groupe a livré au groupe autrichien iSi Automotive une machine FocusQuantum FT6K...

Publié le 21/11/2018

Mais la situation pourrait évoluer