5 535.26 PTS
-
5 537.0
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 427.90
-
DAX PTS
13 559.60
-
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.00 %
Nikkei PTS
24 029.57
-0.39 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Sécurité numérique: Gemalto revoit en baisse ses résultats

| AFP | 244 | Aucun vote sur cette news
Le directeur général de
Gemalto Olivier Piou montre une carte sim d'un téléphone portable lors d'une conférence de presse le 25 février  2015 à Paris. Le groupe a revu en baisse le 24 juillet 2017 ses résultats du deuxième trimestre
Le directeur général de Gemalto Olivier Piou montre une carte sim d'un téléphone portable lors d'une conférence de presse le 25 février 2015 à Paris. Le groupe a revu en baisse le 24 juillet 2017 ses résultats du deuxième trimestre ( KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives )

Le titre du spécialiste de la sécurité numérique Gemalto a été plombé en Bourse lundi par une nouvelle révision à la baisse de ses perspectives de résultats pour le deuxième semestre.

"Le groupe lance son quatrième avertissement sur résultats en moins d'un an, en raison des difficultés persistantes de ses activités (cartes) SIM et Paiement aux Etats-Unis", ont relevé dans une note les analystes d'Invest Securities.

Pour le second semestre, Gemalto table désormais sur "un résultat des activités opérationnelles compris entre 200 et 230 millions d'euros", contre 300 à 350 millions évoqués en avril, a annoncé le groupe vendredi.

Le résultat d'exploitation s'établirait ainsi entre 290 et 320 millions d'euros environ pour l'ensemble de l'exercice 2017.

Or, les ambitions de la direction ont déjà été revues plusieurs fois à la baisse, puisqu'elle espérait encore un chiffre compris 390 et 450 millions en avril, environ 450 millions en mars, entre 500 et 520 millions en octobre et 660 millions auparavant.

"Dans nos derniers commentaires, nous mettions en lumière (la difficulté d'atteindre) l'objectif d'Ebita (excédent brut d'exploitation) du second semestre 2017 (...), nous ne sommes donc pas surpris, même si nous restons interloqués par l'ampleur de l'avertissement", ont souligné les analystes d'Invest Securities.

Gemalto a par ailleurs annoncé qu'il allait passer une importante charge de dépréciation de 420 millions d'euros en raison de la détérioration du marché des cartes SIM.

"Le titre devrait être fortement sanctionné ce matin, ce qui explique que nous maintenions notre opinion à neutre malgré un potentiel de baisse de près de 20%", ont poursuivi les analystes de Invest Securities.

Selon ces derniers, "ce nouvel avertissement souligne la faible visibilité entourant la valeur", dont ils conseillent de se tenir à l'écart.

De leur côté, les analystes de Natixis ont abaissé leur recommandation sur le titre à "réduire" contre "neutre" auparavant.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2018

Tout faire pour convaincre la Cour d'appel de son bon droit...

Publié le 23/01/2018

Revue collective du dossier réglementaire...

Publié le 23/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/01/2018

  Atari innove pour accélérer le développement de son catalogue de plus de 200 jeux Accord avec StartEngine pour financer un premier jeu, RollerCoaster Tycoon®, sur la…

Publié le 23/01/2018

"Cet exercice a également été marqué par le franchissement d'étapes majeures sur nos axes prioritaires de développement"...

CONTENUS SPONSORISÉS