5 427.19 PTS
+0.75 %
5 421.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 866.17
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Réseau mobile: le régulateur révèle la carte précise de la couverture

| AFP | 235 | Aucun vote sur cette news
Grâce aux cartes publiées lundi par le régulateur, le consommateur peut désormais connaître la qualité précise de la couverture sur tout le territoire
Grâce aux cartes publiées lundi par le régulateur, le consommateur peut désormais connaître la qualité précise de la couverture sur tout le territoire ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Quel est le meilleur opérateur mobile près de chez soi? Grâce aux cartes publiées lundi par le régulateur, le consommateur peut désormais connaître la qualité précise de la couverture sur tout le territoire et choisir son forfait en conséquence.

"Nous-mêmes, comme les collectivités locales, demandions depuis longtemps une meilleure information sur la couverture. C'est donc une très bonne chose que l'Arcep (l'Autorité de régulation des télécoms, NDLR) ait évolué sur ce point", se félicite Antoine Autier, responsable adjoint des études pour l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Les nouvelles cartes de couverture mobile de la France (disponibles sur le site www.monreseaumobile.fr) par les quatre opérateurs se veulent plus précises sur la réception des appels et SMS afin de mieux informer les consommateurs sur la qualité du réseau chez eux, a indiqué l'Arcep.

"Les Français avaient l'impression qu'on leur donnait une information théorique. Notre volonté est de coller à leur réalité et de leur permettre de faire un choix éclairé", explique à l'AFP le président de l'organisation, Sébastien Soriano.

Ces cartes ne se limitent plus à faire la distinction entre les zones couvertes et celles qui ne le sont pas, mais mettent en avant la qualité de la couverture du réseau mobile sur l'ensemble du territoire ("très bonne couverture", "bonne couverture", "couverture limitée").

Avec cette opération, l'objectif affiché par le régulateur est d'inciter les opérateurs à investir afin d'améliorer la qualité du réseau mobile sur tout le territoire.

Dans un entretien diffusé sur France Info, M. Soriano s'est, en tout état de cause, abstenu de juger la couverture d'un opérateur globalement meilleure qu'un autre.

"Ça dépend", a déclaré le président de l'Arcep. "Dans un endroit donné, vous pouvez avoir Orange, dans un autre c'est SFR, un troisième endroit, c'est Bouygues, un quatrième endroit c'est Free".

- Tableau incomplet -

Du côté de la Fédération française des télécoms (FFT), on estime que ces cartes permettent surtout de "matérialiser les attentes", selon les termes de son directeur général, Michel Combot.

Sebastien Soriano, président de l'Arcep, le 13 janvier 2015 à Paris
Sebastien Soriano, président de l'Arcep, le 13 janvier 2015 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

"Nous avons conscience que les consommateurs veulent le meilleur niveau de qualité de service au plus vite", a-t-il assuré.

Si les opérateurs ont participé à la mise en place des nouvelles cartes de couverture, que M. Soriano juge "fiables à 95%", ils les voient cependant également comme un outil de négociation à venir avec le gouvernement afin de favoriser leurs investissements.

"Elles vont nous permettre de remettre à plat la question de l'investissement car il s'agit d'un challenge collectif, pas seulement pour les opérateurs", insiste M. Combot.

Le directeur général de la FFT, qui regroupe les opérateurs de réseaux à l'exception de Free, souhaite que le gouvernement "favorise les investissements en les rendant prioritaires plutôt que les redevances pour fréquences".

Une position en partie défendue par le président de l'Arcep, qui appelait pour sa part à une "stagnation" des redevances versées par les opérateurs en échange de nouvelles obligations en matière de couverture mobile.

"Il s'agit simplement de ne pas profiter de la situation du secteur des télécoms pour obtenir, via des enchères assez juteuses (...) des sommes assez importantes qui devraient être investies dans les réseaux", a déclaré M. Soriano sur France Info.

Quoi qu'il en soit, l'information donnée reste incomplète car cette nouvelle cartographie ne prend pas encore en compte l'internet mobile.

"Il n'y a pour le moment pas de différenciation concernant l'internet mobile alors que c'est une attente très importante des consommateurs, nous attendons donc avec impatience les prochaines cartes", a regretté Antoine Autier.

L'Autorité assure de son côté qu'elle publiera "courant 2018" les données concernant l'internet mobile et la qualité des services en Outremer.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS