En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 468.0
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.00 %
DAX PTS
12 326.48
-
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.177
+0.00 %

Pixium Vision a réussi 5 implantations de son nouvel "oeil bionique"

| AFP | 226 | Aucun vote sur cette news
Le président de 
Pixium Vision et fondateur d'Ibionext Bernard Gilly devant le siège d'Ibionext à Paris le 4 février 2016
Le président de Pixium Vision et fondateur d'Ibionext Bernard Gilly devant le siège d'Ibionext à Paris le 4 février 2016 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Pixium Vision a annoncé jeudi la réussite de l'activation de son implant sous-rétinien et sans fil Prima sur l'ensemble des 5 patients de son étude clinique de faisabilité, dont les résultats à 6 mois seront déterminants pour la suite du projet.

Ce dispositif photovoltaïque d'à peine plus de 2 millimètres d'épaisseur est censé restituer une certaine perception visuelle à des patients malvoyants atteints de la forme atrophique sèche de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Concrètement, Prima convertit un signal infra-rouge, reçu d'une interface visuelle externe munie d'une micro-caméra, en un signal électrique transmis au cerveau par l'intermédiaire du nerf optique.

Les cinq patients de l'étude, tous implantés en France, ont ainsi pu "percevoir des séquences lumineuses utiles" dans des zones rétiniennes qui n'avaient plus de perception résiduelle avant l'implantation, selon un communiqué de Pixium Vision.

Implant sous-rétinien et sans fil censé restituer une perception visuelle à des patients malvoyants atteints de la forme atrophique sèche de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Photo prise le 4 février 2016 dans les locaux de Pixium Vision
Implant sous-rétinien et sans fil censé restituer une perception visuelle à des patients malvoyants atteints de la forme atrophique sèche de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Photo prise le 4 février 2016 dans les locaux de Pixium Vision ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le succès des cinq implantations consécutives, dont la première avait été annoncée fin janvier, "démontre la faisabilité et la tolérance de la procédure chirurgicale peu invasive et la stabilité de l'implant", estime Pixium Vision.

Mais ce sont les résultats intérimaires de l'étude, avec au moins 6 mois de suivi pour les 5 patients, qui seront réellement déterminants pour la suite du programme.

En cas de succès, ces résultats attendus d'ici la fin de cette année permettront de préparer dans la foulée une étude clinique européenne "pivot", sur un plus grand nombre de patients, nécessaire pour obtenir un feu vert commercial en Europe (marquage CE).

En parallèle, Pixium Vision prévoit aussi de démarrer "dans les prochaines semaines" de premières implantations de Prima aux Etats-Unis, dans le cadre d'une étude de faisabilité pour le marché américain.

A la Bourse de Paris, ces nouvelles étaient favorablement accueillies par les investisseurs: l'action Pixium Vision grimpait de 2,72% à 1,89 euro vers 09H50 (07H50 GMT), alors que le marché était stable (CAC 40: -0,08%).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Mainstay Medical International affiche un chiffre d'affaires des six premiers mois de l'année à 0,4 million de dollars (contre 0,3 million de dollars...

Publié le 21/09/2018

Fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 24% au premier trimestre, Geci International indique viser des revenus supérieurs à 32 ME sur l'ensemble de...

Publié le 21/09/2018

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP : Committee for Medicinal Products for Human Use), comité scientifique de l'Agence européenne du médicament (EMA : European Medicines Agency) a…