5 258.18 PTS
+0.04 %
5 251.5
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 213.03
-0.01 %
DAX PTS
12 366.73
-0.15 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Oeufs contaminés: des associations de consommateurs dénoncent l'absence de transparence

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
Environ 250 000 oeufs contaminés ont été vendus en France depuis avril
Environ 250 000 oeufs contaminés ont été vendus en France depuis avril ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Des associations de défense de consommateurs ont dénoncé vendredi le manque de transparence des autorités françaises dans la gestion de la crise des oeufs contaminés au fipronil.

"Pour l'instant, les consommateurs sont laissés dans le flou total. Ils ignorent quelles marques, quels produits (...) sont concernés. Les autorités doivent communiquer en toute transparence (...), car on réalise aujourd'hui que nous avons mangé des oeufs contaminés depuis plusieurs mois!", a réagi Ingrid Kragl, directrice de l'information de l'ONG Foodwatch.

"Ce n'est pas responsable, cette façon de gérer la crise en France", a déclaré à l'AFP Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir.

"Il y a de quoi être extrêmement critique sur cette gestion opaque du sujet", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l'avis émis par l'Agence de sécurité de l'alimentation (Anses) sur le risque pour la santé en cas de consommation d'oeufs contaminés n'est "pas du tout rassurant" selon lui, étant donné qu'il est "entouré de précautions" et qu'il n'exclut pas le risque.

Les associations de défense de consommateurs ont également souligné les défaillances du système européen.

"Cette fraude de grande ampleur révèle que le système de traçabilité au niveau européen ne fonctionne pas", a ainsi noté Foodwatch.

"On voit la difficulté qu'a l'Europe à poser des interdictions", a souligné M. Bazot.

"Il y a un problème de coordination des Etats (...), à quand des contrôles européens coordonnés, des moyens, des sanctions?", a t-il ajouté.

Le scandale des oeufs contaminés a éclaté la semaine dernière par le retrait de millions d'oeufs des supermarchés allemands et néerlandais.

A l'origine de l'affaire, l'utilisation du fipronil - un antiparasitaire strictement banni dans les élevages de poules par l'Union européenne - par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Le Crédit Suisse garde un biais négatif, tant que les lignes n'auront pas bougé...

Publié le 20/02/2018

Vicat accroît ses gains (+4,4% à 67,7 euros) au lendemain d'une publication annuelle marquée par un redressement inattendu de l'activité en France...

Publié le 20/02/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 20/02/2018

Fin de cycle, moteur à essence et capitalisation de la R&D interrogent l'analyste...

Publié le 20/02/2018

HSBC (-4,39% à 727,10 pence) croupit au fond de l’indice FTSE 100 en raison de résultats inférieurs aux attentes au quatrième trimestre et de l’absence de rachats d’actions. La première…

CONTENUS SPONSORISÉS