En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 841.86 PTS
-0.53 %
4 842.00
-0.46 %
SBF 120 PTS
3 867.22
-0.40 %
DAX PTS
11 100.36
-0.32 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.07 %

Numérique: l'Autriche va introduire une "taxe Gafa", à la suite de la France

| AFP | 384 | 5 par 1 internautes
Le chancelier autrichien Sebastian Kurz à Bucarest le 21 décembre 2018
Le chancelier autrichien Sebastian Kurz à Bucarest le 21 décembre 2018 ( Daniel MIHAILESCU / AFP )

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz s'est engagé samedi à introduire dans son pays une taxe sur les géants numérique (Gafa), dans le sillage de la France et à l'heure où les pourparlers se poursuivent pour adopter une taxe sur l'économie numérique à l'échelle de l'Union européenne (UE).

Alors que la France entend commencer à prélever une taxe sur les géants du numérique - appelés "Gafa" (Google, Apple, Facebook, Amazon...) - à partir du 1er janvier, sans attendre son adoption au niveau européen, Vienne projette de lui emboîter le pas.

"Ce n'est que justice que les géants du numérique actifs en Europe paient leur juste part d'impôt. Outre une disposition au niveau de l'Union européenne, nous agirons également au niveau national", a affirmé M. Kurz, selon un communiqué.

"Nous allons introduire une taxe numérique en Autriche", a-t-il insisté, observant que les Etats-membres de l'UE sont "d'accord en principe sur le besoin d'une telle taxation".

"L'objectif est clair: il s'agit de taxer des entreprises qui engrangent des revenus colossaux en ligne, sur lesquels elles ne paient pratiquement aucun impôt, à l'image du (réseau social) Facebook et du (géant de la vente en ligne) Amazon", a précisé M. Kurz.

Le ministre autrichien des Finances Hartwig Loeger est désormais chargé "d'élaborer les détails et la mise en oeuvre" de cette taxe, dont il "dévoilera le fonctionnement début janvier", a précisé le jeune chancelier.

Cette taxe numérique entrera ensuite en vigueur dans le cadre des réformes fiscales projetées par le gouvernement pour 2020.

De son côté, la taxe française sur les géants du numérique ne se limitera pas au chiffre d'affaires, mais devrait s'étendre aux revenus publicitaires, aux plateformes et à la revente de données personnelles.

Selon la législation européenne en vigueur, les géants technologiques américains peuvent choisir de déclarer l'ensemble de leurs revenus européens dans n'importe lequel des Etats-membres, et se tournent de fait vers les pays à faible niveau de taxation, comme l'Irlande, les Pays-Bas ou le Luxembourg.

Dans l'UE, les entreprises numériques paient ainsi en moyenne 9% d'impôts, contre 23% pour les autres sociétés, selon la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager.

Alors qu'il faut l'unanimité des Etats pour adopter une décision sur la fiscalité, un projet de directive européenne destinée à mieux imposer les "Gafa" se heurte à la résistance de l'Irlande, du Danemark et de la Suède, mais aussi aux doutes exprimés par l'Allemagne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Par courrier reçu le 21 janvier 2019 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 22/01/2019

Safran a acquis une participation dans Oxis Energy au travers de sa filiale Safran Corporate Ventures dédiée aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques. Oxis Energy est…

Publié le 22/01/2019

Le titre casse la résistance des 10.4 euros, qui contenait les cours depuis février 2018. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont proches d'effectuer un…

Publié le 22/01/2019

L'italien Autogrill aurait soumis une offre sur Areas, filiale d'Elior, qui regroupe les activités de restauration de concession du groupe. C'est ce que révèle Reuters, qui indiquait plus tôt dans…

Publié le 22/01/2019

Free annonce avoir franchi le cap du million d’abonnés Fibre.Tout au long de l’année 2018, Free a accéléré ses déploiements sur l’ensemble du territoire, y compris dans les zones les moins…