En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
-0.04 %

Les douaniers néo-zélandais peuvent vous demander votre mot de passe

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Les douaniers néo-zélandais peuvent désormais légalement demander aux voyageurs le mot de passe de leurs appareils électroniques, selon une nouvelle loi
Les douaniers néo-zélandais peuvent désormais légalement demander aux voyageurs le mot de passe de leurs appareils électroniques, selon une nouvelle loi ( Pau Barrena / AFP/Archives )

Les douaniers néo-zélandais peuvent désormais légalement demander aux voyageurs le mot de passe de leurs appareils électroniques, selon une nouvelle loi critiquée vendredi par l'autorité veillant au respect des libertés individuelles.

En vertu de cette législation sur la "fouille digitale" entrée en vigueur cette semaine, quiconque se refuse à donner ses mots de passe s'expose à une amende de 5.000 dollars néo-zélandais (2.800 euros), ainsi qu'à la saisie et la destruction des appareil visés, qu'il s'agisse de smartphones ou d'ordinateurs.

Le Conseil pour les libertés civiles de Nouvelle-Zélande a dénoncé des pouvoirs "largement excessifs" et disproportionnés accordés aux douaniers.

Thomas Beagle, président du Conseil, anticipe potentiellement de "graves atteintes à la vie privée" dans le fait d'autoriser les agents des douanes à accéder aux informations contenues dans les smartphones, et par conséquent à des données confidentielles comme par exemple les courriels ou informations médicales.

"Nous sommes en train de permettre aux douanes d'accéder à l'intégralité de notre vie numérique dans le but potentiel d'empêcher quelqu'un d'importer un film piraté ou d'échapper aux taxes", a-t-il ironisé.

"La réalité de cette loi est qu'elle donne aux agents des douanes le pouvoir de forcer le déverrouillage d'un smartphone sans justification, et sans recours possible pour son propriétaire", a-t-il ajouté.

Les douanes néo-zélandaises affirment que leurs homologues de nombreux pays ont le pouvoir de demander l'accès aux appareils électroniques. Mais c'est selon eux la première fois que cette capacité est inscrite dans la loi.

Terry Brown, porte-parole des douanes, a expliqué que le changement législatif était nécessaire pour clarifier les pouvoirs des fonctionnaires soupçonnant la commission d'une infraction, qu'il s'agisse de lutte contre l'exploitation des enfants, contre le trafic de drogue ou le terrorisme.

En 2017, les douanes néo-zélandaises ont fouillé 537 appareils électroniques, a indiqué M. Brown, en précisant que l'archipel avait reçu 6,6 millions de visiteurs étrangers.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...