En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
+0. %

Le projet éthiopien de méga-barrage sur le Nil, source de tensions régionales

| AFP | 540 | 4.67 par 3 internautes
Photo des travaux entrepris dans le nord de l'Ethiopie, près de la frontière soudanaise, en vue de la construction d'un barrage sur le Nil, prise le 31 mars 2015
Photo des travaux entrepris dans le nord de l'Ethiopie, près de la frontière soudanaise, en vue de la construction d'un barrage sur le Nil, prise le 31 mars 2015 ( ZACHARIAS ABUBEKER / AFP/Archives )

Le projet de méga-barrage sur le Nil bleu, lancé en 2011 par l'Ethiopie, suscite des tensions régionales en particulier avec l'Egypte qui dépend à 90% du fleuve pour son approvisionnement en eau.

Dix pays

Avec ses 6.695 kilomètres, le Nil est, à égalité avec l'Amazone, le plus long fleuve du monde et une source d’approvisionnement en eau et énergie hydraulique vitale dans une région d'Afrique largement aride.

Le bassin du Nil couvre plus de trois millions de kilomètres carrés, soit 10% de la superficie du continent africain, et s'étend sur dix pays: Burundi, République démocratique du Congo, Egypte, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Rwanda, Soudan du Sud, Soudan et Tanzanie.

Son débit annuel est estimé à 84 milliards de mètres cubes.

Le Nil Bleu, qui prend sa source en Ethiopie, rejoint le Nil Blanc à Khartoum pour former le Nil qui traverse le Soudan et l'Egypte avant de se jeter en Méditerranée.

- Le plus grand barrage d'Afrique -

Le projet de barrage sur le Nil
Le projet de barrage sur le Nil ( Janis LATVELS / AFP )

Lancé en 2011 par l'Ethiopie pour un montant de quatre milliards de dollars, le projet vise à construire le plus grand barrage hydroélectrique d'Afrique, avec une capacité de production de plus de 6.000 mégawatts.

Situé sur le Nil Bleu, à une trentaine de kilomètres de la frontière soudanaise, le Grand barrage de la Renaissance (GERD), long de 1,8 kilomètre et haut de 145 mètres, devrait commencer à produire de l'électricité d'ici fin 2020 et être complètement opérationnel d'ici à 2022.

Approvisionnement en eau

L'Egypte, pays aride de près de 100 millions d'habitants, dépend du Nil pour environ 90% de ses besoins en eau, y compris pour son agriculture.

Le Caire évoque un "droit historique" sur le fleuve, garanti par une série de traités depuis 1929. A l'époque, l'Egypte avait obtenu un droit de veto sur la construction de projets sur le fleuve.

En 1959, après un accord avec Khartoum sur le partage des eaux, l'Egypte s'attribue un quota de 66% du débit annuel du Nil, contre 22% pour le Soudan.

Mais, en 2010, un nouveau traité est signé par les pays du bassins du Nil, en dépit de l'opposition de l'Egypte et du Soudan. Il supprime le droit de veto égyptien et autorise des projets d'irrigation et de barrages hydroélectriques.

Enjeux cruciaux

L'Ethiopie, puissance régionale émergente, pour qui le projet est essentiel à son développement, affirme que le barrage ne perturbera pas le débit de l'eau.

Photo des rives du Nil et de l'église copte Saint-George, le 26 novembre 2019 au sud du Caire, la capitale égyptienne
Photo des rives du Nil et de l'église copte Saint-George, le 26 novembre 2019 au sud du Caire, la capitale égyptienne ( Amir MAKAR / AFP )

L'Egypte s'inquiète elle du rythme de remplissage du réservoir géant du GERD, d'une capacité de 74 milliards de mètres cubes. Si le réservoir est rempli sur une période courte, l'écoulement de l'eau du Nil à travers l'Égypte pourrait fortement baisser.

Début octobre, des négociations à Khartoum entre l'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie avaient abouti à une "impasse", selon Le Caire, qui cherche depuis une médiation internationale.

Les ministres des Affaires étrangères des trois pays, qui se sont réunis le 6 novembre à Washington, se sont donné jusqu'à janvier 2020 pour trouver un accord. Les trois pays ont convenu d'une nouvelle réunion le 9 décembre à Washington à l'issue de pourparlers lundi et mardi au Caire.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…