En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Lactalis: le blocage en caisse, une mesure pour pallier les failles

| AFP | 354 | Aucun vote sur cette news
Le logo du groupe Lactalis, à Paris le 11 janvier 2018
Le logo du groupe Lactalis, à Paris le 11 janvier 2018 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

Face aux dysfonctionnements dans la procédure de rappel des boîtes de lait infantile Lactalis après une contamination à la salmonelle, des enseignes comme Monoprix, Intermarché et Casino ont mis en place un blocage des produits en caisse.

Dans la grande distribution, chaque produit est muni d'un code-barre, auquel chaque enseigne associe un prix.

Dans la procédure de blocage, une fois la base de donnée des produits modifiée, si un article visé par la procédure venait à passer en caisse, il apparaîtrait en "article inconnu" et ne pourrait donc pas être vendu, explique à l'AFP une porte-parole de Monoprix.

Ainsi, "on est sûr que le client ne peut pas repartir" avec l'un des articles visés, a-t-elle précisé, "c'est une barrière supplémentaire" que Monoprix a mise en oeuvre "il y a trois jours". Elle n'a en revanche pas pu indiquer si des articles litigieux avaient été bloqués par ce biais.

Si un employé de caisse se trouve en présence d'un tel article, il le "met de côté et il sera détruit", explique la porte-parole de Monoprix, en plus des mesures de rappel et de retrait, "c'est une barrière supplémentaire". Techniquement, cette manipulation dépend des services internes de l'enseigne.

C'est également le cas au sein du groupe Casino, qui a lui aussi rapidement mis en oeuvre le blocage en caisse, grâce à une fonctionnalité du système d'encaissement.

Dans les magasins du groupe (Géant, Casino, Franprix), si un article visé vient à arriver en caisse, celle-ci indiquera "interdit à la vente" ou "inconnu" tout en interdisant le "forçage", c'est-à-dire la saisie manuelle des chiffres du code barre, indique-t-on au sein du groupe. Autre possibilité, dans certains magasins, la caisse afficherait un prix de 9.999 euros.

Ces mesures ont été annoncées par les enseignes alors que plusieurs centaines d'articles ont été vendus par des groupes de distribution au delà du 21 décembre, date à laquelle a été annoncé le retrait total de produits potentiellement contaminés par la bactérie sortis depuis février 2017 de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…