En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

La plateforme de questions-réponses Quora se lance en Allemagne

| AFP | 203 | Aucun vote sur cette news
Des cofondateurs de Quora, Charlie Cheever et Andrew Keen lors d'un  évènement TechCrunch Disrupt à New York le 23 mai 2011
Des cofondateurs de Quora, Charlie Cheever et Andrew Keen lors d'un évènement TechCrunch Disrupt à New York le 23 mai 2011 ( Charles Eshelman / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

La plateforme américaine de questions-réponses Quora, cofondée par un ancien de Facebook, a lancé mardi une version en allemand, poursuivant son développement en Europe après la France, l'Espagne et l'Italie.

"Notre but est d'être dans toutes les langues", a assuré lors d'une conférence de presse Adam d'Angelo, le patron de Quora et ancien directeur technique de Facebook.

Mais pour l'heure, le site internet (et l'application), qui revendique 200 millions de visiteurs uniques par mois aux Etats-Unis, se concentre sur l'Europe, avec une version en italien existant depuis octobre 2016, une en français et une en espagnol lancées au premier semestre 2017 et désormais également une en allemand.

Fondée en 2009, cette plate-forme se veut un moyen de partager des connaissances qui ne se trouvent pas sur internet en posant des questions sur des thématiques diverses auxquelles des personnes considérées comme expertes dans le domaine répondent (sans aucune rémunération). La pertinence et l'intérêt des réponses peuvent ensuite évaluées par les autres membres de la plate-forme.

"Quora est un endroit pour partager les connaissances et mieux comprendre le monde", a résumé Adam d'Angelo, dont l'entreprise emploie désormais environ 200 personnes en Californie.

Adam D'Angelo, cofondateur de Quora lors d'une conférence le 6 juillet 2011 à  Sun Valley dans l'Idaho
Adam D'Angelo, cofondateur de Quora lors d'une conférence le 6 juillet 2011 à Sun Valley dans l'Idaho ( SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Parmi les premières questions lisibles sur la version allemande de Quora figuraient par exemple "quelle est la différence entre la psychologie sociale et la psychologie clinique?", "est-ce que l'Autriche appartient davantage à l'Europe de l'Est que les Allemands et les autres pays d'Europe de l'Ouest le pensent?", "quelle est la séparation entre l'Etat et la religion en Allemagne en comparaison avec d'autres pays?".

Le patron de Quora a insisté sur l'importance de "maintenir une qualité élevée" dans les questions et les réponses formulées. Pour cela, on ne peut accéder à Quora, même en simple lecteur ou poseur de questions, que sous sa véritable identité et les contributions, notées par les autres membres, restent en ligne des années. Les réponses jugées de qualité insuffisante sont supprimées.

"Plus nous grandissons, plus nous serons capables d'attirer davantage d'auteurs" experts dans un domaine ou un autre, estime Adam d'Angelo.

Quora, qui vient de lever 85 millions de dollars lors d'un quatrième tour de table, a désormais sur certaines pages de la version en anglais des publicités contextuelles, ce qui n'est pas le cas des versions européennes pour le moment.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…