En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

La France réserve la 5G aux opérateurs télécoms

| AFP | 199 | Aucun vote sur cette news
Le gouvernement va réserver les fréquences des futurs réseaux 5G aux opérateurs télécoms, excluant les industriels de la procédure d'attribution qui doit avoir lieu prochainement
Le gouvernement va réserver les fréquences des futurs réseaux 5G aux opérateurs télécoms, excluant les industriels de la procédure d'attribution qui doit avoir lieu prochainement ( Arne Dedert / dpa/AFP/Archives )

Le gouvernement va réserver les fréquences des futurs réseaux 5G aux opérateurs télécoms, excluant les industriels de la procédure d'attribution qui doit avoir lieu prochainement, a indiqué mercredi au Monde la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher.

"Nous n'avons pas retenu à ce stade le modèle allemand" où une tranche de fréquences est réservée pour des industriels, "car il n'y a pas encore de demande très claire" de leur part en France, a expliqué Mme Pannier-Runacher dans une interview au quotidien.

Mais le "gouvernement sera "attentif" à ce que les opérateurs télécoms "proposent (...) des accès à 5G dans de bonnes conditions" aux acteurs extérieurs aux télécoms qui le souhaiteraient, a-t-elle ajouté.

Le gouvernement pourrait "revoir sa position" si ce n'est pas le cas, a-t-elle averti.

Après notamment l'Allemagne et l'Italie en Europe, la France s'apprête à lancer la procédure d'attribution des fréquences de la future 5G.

Celle-ci doit être lancée à l'automne, et doit être terminée d'ici la fin de l'année, a précisé mercredi Sébastien Soriano, le président de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) en marge d'une audition au Sénat.

Sur le montant des redevances qui seront demandées aux opérateurs, la secrétaire d'Etat a expliqué que le gouvernement cherchait un "juste milieu", entre "l'objectif d'équilibre" du budget de l'Etat, et la prise en compte des investissements importants que devront faire les opérateurs.

Mme Pannier-Runacher est restée par ailleurs prudente sur le risque que ferait peser un recours aux équipements du constructeur chinois Huawei pour les réseaux 5G.

Ces équipements sont soupçonnés de permettre à Pékin d'espionner les communications des pays qui les utiliseraient, les lois chinoises obligeant les groupes dont le siège social est en Chine à apporter une aide technique aux services de renseignements.

Huawei "est un des grands acteurs du marché, que nous considérons comme les autres", a-t-elle indiqué.

Mais le gouvernement sera "attentif" notamment à ce que les équipementiers retenus ne soient pas soumis par leur gouvernement "à des lois d'extra-territorialité qui iraient à l'encontre de nos intérêts", a-t-elle dit.

Les Etats-Unis ont exclu Huawei du déploiement de la 5G sur leur sol et interdit aux administrations l'achat de ses produits et services. Ils tentent, depuis, de convaincre leurs alliés occidentaux d'en faire autant.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…