En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 370.25 PTS
-0.52 %
5 369.50
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 299.66
-0.48 %
DAX PTS
12 542.89
-0.15 %
Dowjones PTS
25 058.12
+0.00 %
7 350.23
+0.00 %
1.172
-0.01 %

WhatsApp assure transférer "très peu de données" vers Facebook

| AFP | 739 | 5 par 1 internautes
L'application WhatsApp sur l'écran d'un smartphone à Pékin le 26 septembre 2017
L'application WhatsApp sur l'écran d'un smartphone à Pékin le 26 septembre 2017 ( NICOLAS ASFOURI / AFP/Archives )

La messagerie instantanée WhatsApp a réagi mardi à sa mise en demeure, la veille, par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) pour transfert illégal de données personnelles vers Facebook en assurant que cela concerne "très peu de données".

La Cnil reproche à WhatsApp la nouvelle version de ses conditions d'utilisation et de politique de confidentialité, à la suite de son rachat par Facebook en 2014, qui lui permet de transférer les données de ses utilisateurs vers sa maison-mère.

"La vie privée est quelque chose de très important pour WhatsApp, c'est la raison pour laquelle nous collectons très peu de données, en cryptant chaque message", a déclaré un porte-parole de la messagerie instantanée.

WhatsApp a par ailleurs assuré que "nous continuerons à travailler avec la Cnil pour nous assurer que les utilisateurs comprennent quelles informations nous collectons et comment nous les collectons".

La Cnil a constaté que la messagerie transmettait à Facebook des données concernant ses utilisateurs - numéros de téléphone et informations relatives aux habitudes d'utilisation, notamment - sans recueillir leur consentement préalable et sans qu'ils puissent s'y opposer autrement qu'en supprimant leur compte WhatsApp.

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, le 27 mars 2017 à Paris
Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, le 27 mars 2017 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP )

Afin de vérifier la conformité de ces transmissions de données à la Loi informatique et libertés, la Commission a ouvert une enquête mais a regretté que "Facebook a(it) extrêmement mal coopéré avec la Cnil", selon sa présidente, Isabelle Falque-Pierrotin.

Le Cnil a donné un mois à WhatsApp pour se conformer à la loi et lui demande notamment de recueillir le consentement des 10 millions d'utilisateurs français de WhatsApp avant toute transmission à Facebook et de leur donner la possibilité de s'y opposer tout en continuant à bénéficier du service.

Cette mise en demeure n'est pas une sanction et aucune suite ne sera donnée si WhatsApp se conforme à la loi dans le délai imparti. Dans le cas contraire, la Cnil pourra ouvrir une procédure de sanction.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Credit Suisse a confirmé son objectif de cours de 1 330 dollars et son opinion Surperformance sur Alphabet après l’annonce d’une amende de 4,3 milliards de dollars en Europe. Le bureau…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…

Publié le 23/07/2018

La Norges Bank a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 20 juillet, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Valeo et détenir 12...