En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

La Cnil met en demeure une autre start-up de ciblage publicitaire

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
la Cnil, a mis en demeure mardi une start-up de ciblage publicitaire, Singlespot, pour avoir exploité les données de géolocalisation d'utilisateurs de smartphones sans leur consentement
la Cnil, a mis en demeure mardi une start-up de ciblage publicitaire, Singlespot, pour avoir exploité les données de géolocalisation d'utilisateurs de smartphones sans leur consentement ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

L'autorité française de protection des données personnelles, la Cnil, a mis en demeure mardi une start-up de ciblage publicitaire, Singlespot, pour avoir exploité les données de géolocalisation d'utilisateurs de smartphones sans leur consentement.

Comme les deux autres sociétés épinglées en juillet, Singlespot intègre des outils dans le code d'applications de sociétés partenaires pour recueillir les données des utilisateurs, même lorsqu'ils n'utilisent pas les applications en question.

Ces données (situation socio-professionnelle, quartiers fréquentés, magasins privilégiés, lieu de soins...) permettent aux enseignes de cibler de potentiels clients à proximité de leurs établissements et de les attirer avec des offres calibrées en conséquence.

Un modèle économique qui est encadré par la loi "Informatique et Libertés", ainsi que le Règlement européen sur la protection des données (RGPD): l'utilisateur des applications doit être informé, avant l'activation de ces outils, qu'ils collectent leurs données.

"Les vérifications de la Cnil ont permis de constater que le consentement n'est pas valablement recueilli", détaille le communiqué de l'autorité, et "il n'est par ailleurs pas toujours possible pour l'utilisateur de télécharger l'application mobile sans activer le "SDK" (les outils de géolocalisation et de collecte, NDLR)".

"Singlespot prend très au sérieux cette notification de mise en demeure de la Cnil", a déclaré la start-up dans un communiqué, se disant "extrêmement attachée au respect de la vie privée des mobinautes ainsi qu'à la protection de leurs données personnelles, qui sont des enjeux clés dans notre activité et celle de notre écosystème".

La jeune pousse indique aussi qu'elle coopère avec l'autorité depuis "plusieurs mois" au sujet de la mise en place du RGPD. "Nous avons confiance en notre capacité à lever rapidement les doutes qui ont été exprimés".

Elle a désormais trois mois pour mettre en place les recommandations de la Cnil, c'est-à-dire "recueillir le consentement des utilisateurs dans les conditions prévues par la loi", "définir une durée de conservation adéquate", et "assurer la sécurité des données pour que leur activité soit pleinement conforme aux textes".

"Aucune suite ne sera donnée à ces procédures si la société se met en conformité", conclut l'autorité.

En juillet, elle avait mis en demeure deux autres start-up pour des raisons similaires. La procédure est toujours en cours pour Fidzup, mais Teemo s'est depuis conformée à ces exigences.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…

Publié le 16/11/2018

Décidément, il ne fait pas bon être équipementier automobile en ce moment. Plastivaloire en est une nouvelle illustration : le titre chute de 11% à 8,92 euros, dans le sillage d’un…