En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 659.08 PTS
+0.00 %
5 646.50
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 464.70
-
DAX PTS
12 457.70
-
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.00 %
1.105
+0.14 %

L'entrepreneur futuriste Elon Musk se méfie... des machines

| AFP | 617 | 4 par 2 internautes
Le patron de Tesla et Space X Elon Musk (D) et celui du groupe de commerce électronique Alibaba Jack Ma participent à un débat sur l'intelligence artificielle, le 29 août 2019 à Shanghai dans l'est de la Chine
Le patron de Tesla et Space X Elon Musk (D) et celui du groupe de commerce électronique Alibaba Jack Ma participent à un débat sur l'intelligence artificielle, le 29 août 2019 à Shanghai dans l'est de la Chine ( HECTOR RETAMAL / AFP )

Elon Musk, le fantasque patron de Tesla et de Space X, a fait part jeudi en Chine de sa réticence à l'égard des nouvelles technologies au cours d'un débat sur l'intelligence artificielle, alors même qu'il ambitionne de créer un lien direct entre le cerveau humain et les machines.

Invité à débattre de l'avenir de l'intelligence artificielle lors d'un débat à Shanghai avec Jack Ma, l'emblématique patron du groupe de commerce électronique Alibaba, M. Musk a semblé prendre ses distances avec la technologie.

"Le rythme de progression des ordinateurs est dingue", a-t-il relevé, inquiet qu'à l'avenir les machines dopées à l'intelligence artificielle puissent finir par se lasser d'avoir affaire à des humains "lents et stupides".

"A défaut d'autre chose, l'ordinateur va s'impatienter. (Pour lui) ça sera comme parler à un arbre", a justifié Elon Musk face à Jack Ma qui, lui, voit au contraire l'intelligence artificielle comme "un progrès".

"Les ordinateurs sont peut-être intelligents mais les humains le sont beaucoup plus", a estimé le multimilliardaire chinois, qui s'apprête à quitter la tête d'Alibaba. "Nous avons inventé les ordinateurs mais je n'ai jamais vu un ordinateur créer un être humain".

La fusion homme-machine n'en demeure pas moins un très sérieux sujet de recherche pour Elon Musk.

L'homme d'affaires a présenté à la mi-juillet les avancées de sa start-up, Neuralink, qui ambitionne de relier directement et intimement le cerveau humain à l'ordinateur.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Une présentation de Stanilas Veillet se tiendra ce 20 septembre...

Publié le 20/09/2019

Le score du Groupe augmente de 4 points en 2019, passant de 69 à 73/100 dans un contexte d'augmentation des exigences de la méthodologie d'évaluation...

Publié le 20/09/2019

La politique rigoureuse de gestion des charges d'exploitation, initiée en 2018 a été poursuivie en 2019...

Publié le 20/09/2019

Abivax est en perte de 14,2 ME au 1er semestre...

Publié le 19/09/2019

Advenis solde sa participation dans le capital de la société C-Quadrat Asset Management France...