5 352.76 PTS
-
5 338.00
-0.17 %
SBF 120 PTS
4 261.05
+0.00 %
DAX PTS
13 015.04
-
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'Afghanistan ordonne la suspension de messageries en ligne

| AFP | 184 | Aucun vote sur cette news
L'Afghanistan a ordonné la suspension pour trois semaines des messageries WhatsApp et Telegram, fréquemment utilisées par les insurgés
L'Afghanistan a ordonné la suspension pour trois semaines des messageries WhatsApp et Telegram, fréquemment utilisées par les insurgés ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Les autorités afghanes ont ordonné cette semaine la suspension pour trois semaines des messageries WhatsApp et Telegram, fréquemment utilisées par les insurgés pour poster leurs communiqués, officiellement pour des raisons "techniques", selon le ministère concerné.

Sur sa page Facebook, le ministre des Télécommunications Shahzad Aryobee convient que "depuis deux jours, de nombreux concitoyens se sont pleins du blocage de WhatsApp et Telegram".

"Le ministère envisage d'introduire de nouvelles tchnologies afin d'améliorer ces services et de résoudre des problèmes techniques mais leur expérimentation impose de suspendre temporairement WhatsApp et Telegram" explique-t-il dans un message daté de vendredi.

"Par conséquent le régulateur des télécoms ATRA a été invité à prendre des mesures en ce sens", ajoute-t-il en affirmant qu'il "ne s'agit pas d'une atteinte à la liberté d'expression".

L'accès aux téléphones portables a explosé ces dernières années en Afghanistan avec plus de 21,5 millions d'abonnements actifs, et huit millions d'Afghans (sur un peu plus de 30 millions) ont accès à internet, principalement via leur portable.

Mais si les Afghans utilisent beucoup ces services de messageries gratuits pour communiquer, les talibans aussi; ils postent la plupart de leurs revendications sur WhatsApp tandis que les partisans du groupe Etat islamique sont de fréquents utilisateurs de Telegram.

"Ce message est la pure vérité: il n'y a pas d'intentions cachées" a rétorqué cependant samedi à l'AFP le porte-parole du ministère des télécommunications Najib Nangyalay.

"Jusqu'ici seule la compagnie Salaam a bloqué son service mais les autres vont suivre. La suspension court du 1er au 20 novembre. Il n'y a aucune atteinte à la liberté d'expression, on continue d'accéder à Facebook, à Twitter..." a-t-il fait valoir.

Ce qui n'empêche pas les usagers réguliers de protester sur Facebook, justement: "Le NDS (les services de renseignements afghans, ndlr) n'arrivent pas à arrêter les kamikazes qui se font sauter, pourquoi y arriveraient-ils en bloquant WhatsApp et Telegram" rage l'un d'eux, Mohammad Hussaini.

"La qualité de WhatsApp et Telegram est impeccable. Fermez plutôt les usines à produire du kamikaze au Pakistan et en Afghanistan et notre pays vivra en paix" renchérit un autre, Mahdi Yasir.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

La société se renforce en Roumanie et en France...

Publié le 23/11/2017

Engie renforce sa présence sur le marché de l'énergie renouvelable mexicain en remportant quatre projets lors de la vente aux enchères d'électricité à long terme organisée par le Centre…

Publié le 23/11/2017

Engie a signé un accord engageant sous conditions avec la maison-mère d'Alinta Energy, Chow Tai Fook Enterprises, en vue de lui céder ses parts dans la centrale australienne Loy Yang B de…

Publié le 23/11/2017

TFF Group a décidé la mise en œuvre effective de la division par quatre du nominal de l’action pour le fixer à 0,40 euro dans le prolongement des décisions prises par l’Assemblée des…

Publié le 23/11/2017

Pierre et Vacances a enregistré une perte nette de 56,7 millions d'euros sur son exercice 2016/2017 clos fin septembre et une chute de 61,7% de son bénéfice opérationnel courant à 12,4 millions.…

CONTENUS SPONSORISÉS