En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-0.55 %
5 101.00
-0.84 %
SBF 120 PTS
4 103.77
-0.48 %
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 393.16
-1.22 %
7 127.36
-2.08 %
1.145
-0.40 %

Japon: le nouveau chien robot Aibo adopté par ses maîtres

| AFP | 451 | Aucun vote sur cette news
Un nouveau modèle de chien robot Aibo présenté par Sony lors d'une
Un nouveau modèle de chien robot Aibo présenté par Sony lors d'une "cérémonie d'annniversaire" organisée à Tokyo le 11 janvier 2018 ( Kazuhiro NOGI / AFP )

"Le chien que nous avions est mort, donc nous avons acheté ce robot": Naohiro Sugimoto, garçonnet de 7 ans, était un des premiers, jeudi à Tokyo, à prendre possession d'Aibo, officiellement lancé par Sony.

Au cours d'une très sérieuse "cérémonie d'anniversaire", des dirigeants du géant japonais de l'électronique ont dévoilé la créature d'un blanc ivoire, précieusement gardée dans un écrin dont elle est sortie en dodelinant de la tête et en remuant la queue, avant de s'étirer comme si elle se réveillait d'une sieste.

Avec ses adorables yeux ronds, le chien robot, haut de 30 centimètres, a rapidement conquis ses maîtres, tels le petit Naohiro qui l'a décrit comme "lourd mais mignon".

Aibo, capable de développer sa propre personnalité et d'exprimer des émotions, est truffé d'une batterie de capteurs, caméras et micros, et sa connexion internet permet à son propriétaire d'interagir avec lui à distance, via un smartphone. Une technologie qui n'est pas à la portée de tous: il faut débourser plus de 2.100 euros (288.000 yens), via un forfait de trois ans, pour s'offrir sa compagnie.

Sony, qui prévoit de le commercialiser à l'étranger, n'a pas donné de détails ni d'objectifs chiffrés, mais il espère rencontrer le même succès qu'avec son premier Aibo, lancé en juin 1999: les 3.000 premières unités s'étaient arrachées en seulement 20 minutes, en dépit d'un prix tout aussi élevé (250.000 yens).

Au total, le groupe en avait vendu plus de 150.000 dans le monde jusqu'en 2006, quand des difficultés financières l'avaient contraint d'arrêter la production.

Sony présente dans un écrin son nouveau chien robot Aibo, à Tokyo le 11 janvier 2018
Sony présente dans un écrin son nouveau chien robot Aibo, à Tokyo le 11 janvier 2018 ( Kazuhiro NOGI / AFP )

Yasuyuki Nakamura, 46 ans, un autre heureux possesseur d'Aibo (son troisième chien robot), attendait avec impatience que Sony conçoive une nouvelle version. Parmi les acheteurs, un couple disait avoir décidé cette petite folie pour son 25e anniversaire de mariage.

Il ne faut cependant pas attendre d'Aibo qu'il fasse causette ou vous aide dans vos tâches ménagères, mais là n'est pas sa finalité, insiste Izumi Kawanishi, chargé du projet. "Quand vous achetez un chien, vous ne vous demandez pas ce qu'il est capable de faire, si? L'important, c'est qu'il touche une corde sensible chez les gens", estime-t-il.

Sony, qui a retrouvé le chemin de la croissance sous la houlette de son PDG Kazuo Hirai, renoue ainsi avec la robotique qu'il semblait avoir abandonnée avec l'arrêt du développement d'Aibo il y a plus de dix ans. Il a à cette fin investi en 2016 dans une entreprise américaine, Cogitai, spécialiste de l'intelligence artificielle (AI).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

La nouvelle offre commune s'appuiera sur la plateforme Moovapps, adaptée aux spécificités métier de Fives dans le cadre du programme Your Platform de Visiativ....

Publié le 18/10/2018

L'objet de cette joint-venture est de développer et commercialiser une plateforme phygitale communautaire...

Publié le 18/10/2018

                                                                   Communiqué de…

Publié le 18/10/2018

Des entrepreneurs investisseurs pour les entrepreneursUn club de Business Angels créé par des entrepreneurs et dirigeants d'entreprises,...

Publié le 18/10/2018

Au 30 juin 2018, les produits opérationnels de Sensorion, essentiellement le crédit d'impôt recherche, s'élevaient à 1,3 millions d'euros, soit +18...