5 399.09 PTS
+0.00 %
5 412.50
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 303.54
+0.00 %
DAX PTS
13 153.70
-
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Japan Display dévisse après l'annonce d'une restructuration

| AFP | 92 | Aucun vote sur cette news
Japan Display est un des plus importants fournisseurs d'écrans pour les iphone d'Apple
Japan Display est un des plus importants fournisseurs d'écrans pour les iphone d'Apple ( Josh Edelson / AFP/Archives )

L'action d'un des plus importants fournisseurs d'écrans pour les iPhone d'Apple, le nippon Japan Display, dévissait de plus de 7% jeudi matin à la Bourse de Tokyo, au lendemain de l'annonce d'une restructuration comprenant la suppression de 3.740 emplois.

Le titre est tombé à 181 yens (-7,18%) dans les tout premiers échanges.

Les investisseurs semblent avoir été déçus par le manque d'éléments concrets donnés par Japan Display pour se sortir d'une situation de surcapacité de production d'écrans LCD de smartphones et préparer l'avenir au moment où est en train de s'opérer une transition des modèles à cristaux liquides vers ceux à matériau organique électroluminescent (OEL ou Oled).

Au-delà des fermetures de lignes de production de LCD (en Chine, aux Philippines essentiellement), le groupe n'a pas présenté un plan offrant des perspectives rassurantes.

Alors qu'il accuse déjà un retard important sur les sud-coréens LG Electronics et Samsung dans le domaine des Oled, il ne prévoit pas d'en produire en masse avant 2019, ce qui laisse tout le temps à ses rivaux pour élever encore leur niveau technique et leurs capacités et capter l'essentiel du marché.

L'enjeu est d'autant plus de taille pour Japan Display qu'il est trop dépendant des LCD pour smartphones, dont ceux d'Apple, et n'a pas su trouver un équilibre avec les autres débouchés (écrans pour véhicules, etc.).

Or, la firme américaine s'apprête selon les médias à équiper ses prochains iPhone d'Oled et donc à changer de fournisseurs, laissant Sharp et Japan Display pour recourir à LG et Samsung, du moins dans un premier temps. Sharp met les bouchées doubles sur les Oled pour revenir dans la course, aidé par sa nouvelle maison mère taïwanaise, Hon Hai/Foxconn, l'assembleur des iPhone.

Japan Display, né en 2012 de la fusion des activités de petits et moyens écrans LCD de Sony, Hitachi et Toshiba, a déjà passé trois de ses cinq ans d'existence dans le rouge, une situation qui peut difficilement s'éterniser.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8, un système de neurostimulation réparatrice implantable destiné à traiter la lombalgie…

Publié le 11/12/2017

Hanwha Total Petrochemical, la joint venture détenue à parts égales par Total et Hanwha, va investir plus de 300 millions de dollars afin de poursuivre le développement de sa plateforme intégrée…

CONTENUS SPONSORISÉS