En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.34 %

Italie: les principaux points de l'accord budgétaire

| AFP | 311 | Aucun vote sur cette news
Luigi Di Maio, le chef de file du M5S, vice-président du Conseil italien et ministre du Développement économique et du Travail
Luigi Di Maio, le chef de file du M5S, vice-président du Conseil italien et ministre du Développement économique et du Travail ( Andreas SOLARO / AFP/Archives )

La coalition populiste au pouvoir en Italie s'est mise d'accord sur un projet du budget qui prévoit un déficit public à 2,4% du PIB pour les trois prochaines années.

Voici les principaux points de l'accord:

- Un revenu de citoyenneté -

L'accord prévoit l'introduction d'un revenu de citoyenneté, la promesse électorale phare du Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème).

Ce revenu mensuel de 780 euros par tête est destiné aux personnes les plus modestes, et vise à favoriser leur réinsertion sur le marché du travail.

Son coût est estimé à 10 milliards d'euros selon le M5S, beaucoup plus selon d'autres calculs. Il devrait concerner 6,5 millions de personnes.

- Abolition de la hausse de la TVA -

La précédente loi de finances prévoyait une augmentation automatique de la TVA.

L'accord conclu jeudi soir prévoit la suppression de cette hausse automatique.

Cette mesure va amputer le budget de 12,5 milliards d'euros de recettes fiscales par an.

- Réforme fiscale -

Le système fiscal italien comporte actuellement cinq tranches. L'objectif est de réduire progressivement leur nombre, pour arriver à deux niveaux d'ici 2021: 23% pour les revenus jusqu'à 75.000 euros, 33% pour les revenus supérieurs.

Par ailleurs, les impôts seront ramenés dès à présent à 15% pour plus d'un million d'auto-entrepreneurs et artisans (ayant un chiffre d'affaires de moins de 65.000 euros), a indiqué le patron de la Ligue, Matteo Salvini.

- Réforme de la loi sur les retraites -

L'accord modifie la précédente loi sur les retraites en abaissant l'âge de départ possible. Il introduit un "quota 100" à partir duquel une personne peut partir en retraite. Celui-ci se calcule en additionnant la durée de cotisation et l'âge du cotisant. Cela permet par exemple à quelqu'un ayant atteint l'âge de 62 ans et ayant cotisé 38 ans de partir en retraite. Cette mesure concernera 400.000 personnes, ce qui libèrera autant de places sur le marché du travail pour "nos jeunes", a assuré M. Salvini.

L'accord prévoit par ailleurs une "pension de citoyenneté", qui augmente le minimum reçu à 780 euros par mois, afin de "redonner de la dignité aux retraités", selon le leader du M5S, Luigi di Maio.

- Augmentation des investissements -

Aux 38 milliards déjà alloués pour les 15 prochaines années, l'accord prévoit 15 milliards en plus pour les trois prochaines années, selon le chef du gouvernement Giuseppe Conte, qui a fait état du "plan d'investissements publics le plus important jamais réalisé en Italie".

M. Salvini a fait état d'investissements pour les écoles, les routes et les communes.

Tous les grands projets, comme le Lyon-Turin, seront réexaminés sur la base d'une analyse coûts-bénéfices. La priorité sera par ailleurs donnée aux travaux de manutention, pour assurer la sécurité sur les ponts et routes, après la chute meurtrière d'un viaduc à Gênes cet été.

- Aide pour les "victimes des banques" -

Un fonds de 1,5 milliard d'euros est mis en place pour aider les petits épargnants ayant subi des pertes en raison de la faillite ou mauvaise gestion de banques.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…