Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 073.35 PTS
+3.23 %
6 117.00
+4.16 %
SBF 120 PTS
4 700.76
+3.09 %
DAX PTS
13 118.13
+1.59 %
Dow Jones PTS
31 500.68
+2.68 %
12 105.85
+3.49 %
1.055
+0. %

Google dénonce un logiciel espion italien utilisé pour pirater des smartphones

| AFP | 519 | Aucun vote sur cette news
Google dénonce un logiciel espion italien utilisé pour pirater des smartphones
Google dénonce un logiciel espion italien utilisé pour pirater des smartphones ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives )

Les logiciels d'une entreprise italienne spécialisée dans la surveillance des communications ont servi à pirater des smartphones pour espionner des utilisateurs en Italie et au Kazakhstan, d'après Google, qui condamne une industrie des logiciels espion "florissante".

"Ces sociétés facilitent la prolifération d'outils de piratage dangereux et arment des gouvernements qui ne seraient pas autrement capables de développer ces compétences," a indiqué le géant des technologies dans un communiqué jeudi.

Les ingénieurs de Google expliquent que les victimes, des utilisateurs de smartphones sous Android (Google) et iOS (Apple), ont reçu un lien pour installer des applications malveillantes, qui permettent ensuite d'espionner leur activité sur leur mobile ou d'extraire des documents.

Dans certains cas, les pirates agissent avec la complicité des fournisseurs internet, et les applications ressemblent à celles des opérateurs. Sinon elles se font passer pour des messageries, comme WhatsApp.

Selon Google, les logiciels utilisés sont ceux de RCS Lab, une entreprise italienne qui "fournit des solutions technologiques de pointe à des services de sécurité pour de la surveillance de communication", d'après son site web. Elle n'a pas immédiatement réagi à une sollicitation de l'AFP.

Le logo du groupe NSO, fabricant du logiciel Pegasus, sur un écran de smartphone en juillet 2021
Le logo du groupe NSO, fabricant du logiciel Pegasus, sur un écran de smartphone en juillet 2021 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Le groupe californien, qui a identifié des victimes en Italie et au Kazakhstan, dit avoir prévenu les utilisateurs d'appareils Android infectés et "fait des changements" pour protéger tous les utilisateurs.

Apple a, de son côté, indiqué à l'AFP avoir aussi pris des mesures contre les hackeurs.

En septembre, le fabricant de l'iPhone avait dû réparer en urgence une faille informatique que Pegasus, le logiciel espion de la société israélienne NSO, était capable d'exploiter pour infecter des smartphones de la marque sans même avoir recours à des liens ou boutons piégés.

Selon plusieurs associations qui ont fait sortir au grand jour le scandale d'espionnage de masse via Pegasus en juillet dernier, des dizaines de milliers de téléphones auraient été infectés, y compris ceux de membres du gouvernement français.

50.000 numéros de téléphone possiblement espionnés par Pegasus
50.000 numéros de téléphone possiblement espionnés par Pegasus ( Omar KAMAL / AFP/Archives )

Les ingénieurs de Google, qui suivent de près plus de 30 entreprises de ce secteur, affirment que l'industrie des logiciels d'espionnage est "florissante et croît rapidement".

"Nos recherches montrent à quel point les vendeurs de solutions d'espionnage ont propagé ces outils qui étaient historiquement utilisés seulement par les gouvernements", détaillent-ils. "Cela rend internet moins sûr et menace la confiance dont ont besoin les utilisateurs".

Ils soulignent, en outre, que ces outils, même légaux au regard du droit international, servent souvent à des gouvernements à des fins non-démocratiques, notamment pour cibler des militants politiques, des journalistes ou des défenseurs des droits humains.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE

WINCHARTS OFFERT*

Anticipez la tendance avec le logiciel d'analyse graphique Wincharts !

Soit 120€ d'économie / an*
Code Offre : WIN22

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère ouverture de compte Bourse Direct avant le 30 juin 2022 inclus.

Je profite de l'offre

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/06/2022

Le président d'Iberdrola, Ignacio Sanchez Galan, lors de la présentation de résultats annuels, le 20 février 2008 à Madrid ( Philippe Desmazes / AFP )La justice espagnole a annoncé jeudi…

Publié le 22/06/2022

Google News rouvre en Espagne près de huit ans après sa fermeture ( DENIS CHARLET / AFP )Google a annoncé mercredi la réouverture en Espagne de son service d'actualités Google News, fermé il…

Publié le 19/06/2022

Photo d'archives montrant le logo d'Apple sur la façade d'un magasin à Washington le 29 avril 2020 ( SAUL LOEB / AFP/Archives )Après Starbucks et Amazon, le mouvement de syndicalisation a…

Publié le 17/06/2022

Photo diffusée le 17 juin 2022 par l'ingénieur informatique Kiyoung Jung de la pierre tombale qu'il a installée en l'honneur de la "mort" du navigateur Internet Explorer de Microsoft sur le…

Publié le 16/06/2022

AAu salon VivaTech, à Paris le 15 juin 2022 ( BERTRAND GUAY / AFP )Opération séduction pour Deezer : la plateforme de streaming musical a profité de sa présence jeudi au salon VivaTech pour…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2022

Les marchés actions européens ont rebondi après deux séances consécutives de baisse, soutenus par Wall Street. La perception des investisseurs sur la politique monétaire de la Fed s’est…

Publié le 24/06/2022

14h30 aux Etats-UnisCommandes de biens durables en mai16h00 aux Etats-UnisPromesses de ventes immobilières en maisource : AOF

Publié le 24/06/2022

FedEx bondit de 7,59% à 244,20 dollars, ce qui lui permet de figurer parmi les principales progressions de l’indice S&P 500. Le géant américain de la messagerie bénéficie de la présentation…

Publié le 24/06/2022

Nexity gagne 2,10% à 25,28 euros, surperformant les autres valeurs du secteur immobilier au lendemain de l'annonce de la prise de contrôle du groupe Angelotti, spécialiste de l’aménagement et de…

Publié le 24/06/2022

Compagnie des Alpes campe sur les 14,75 euros ce vendredi, alors que le groupe a conclu, le 23 juin, un nouveau contrat de crédit renouvelable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne