5 382.50 PTS
-0.15 %
5 366.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 312.32
-0.25 %
DAX PTS
12 691.40
+0.11 %
Dowjones PTS
24 641.11
-0.24 %
7 274.25
+0.64 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Gaz : accord USA-Chine pour investir 43 milliards de dollars en Alaska

| AFP | 325 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping lors d'une conférence de presse à Pékin, le 9 novembre 2017
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping lors d'une conférence de presse à Pékin, le 9 novembre 2017 ( Nicolas ASFOURI / AFP/Archives )

Trois organismes étatiques chinois ont conclu un accord pour exploiter des gisements de gaz naturel liquéfié (GNL) en Alaska, avec jusqu'à 43 milliards de dollars prévus, selon un texte signé jeudi au deuxième jour d'une visite du président américain Donald Trump à Pékin.

Le géant pétrolier chinois Sinopec, le fonds souverain chinois CIC et la banque étatique Bank of China ont conclu un accord avec l'Alaska et une firme énergétique locale, Alaska Gasline Development Corporation, pour exploiter des gisements gaziers, selon une déclaration des services du gouverneur de l'Alaska, transmise via le Département d'Etat.

L'accord prévoit des investissements conjoints totalisant jusqu'à 43 milliards de dollars. Il devrait créer "jusqu'à 12.000 emplois américains" et réduire l'abyssal déficit commercial américain avec la Chine de "10 milliards de dollars par an".

Sur les dix premiers mois de l'année, l'excédent commercial du géant asiatique vis-à-vis des Etats-Unis s'élevait à 223 milliards de dollars, selon les chiffres des douanes chinoises.

Ces investissements chinois prévus en Alaska sont inclus dans une moisson vertigineuse d'accords commerciaux, d'un montant total dépassant 250 milliards de dollars, dévoilés jeudi par le président Trump et son homologue chinois Xi Jinping.

Dès le mois mai, un accord commercial conclu entre Pékin et Washington prévoyait l'accélération prévue des exportations directes de GNL vers la Chine, ce qui avait ravi les professionnels du secteur aux Etats-Unis.

La vaste majorité des importations chinoises de GNL viennent pour le moment du Qatar et d'Australie, mais le géant asiatique, soucieux de sécuriser ses achats d'hydrocarbures, cherche à diversifier ses sources d'approvisionnement.

Pékin lorgne ainsi ouvertement les gigantesques ressources de son voisin russe: il a conclu en 2014 avec Moscou un mégacontrat de fourniture du gaz russe à la Chine.

Et début novembre, le géant énergétique chinois CNPC et une banque publique chinoise se sont associés au groupe gazier russe Novatek pour un nouveau mégaprojet de gaz naturel liquéfié dans l'Arctique.

De fait, la demande chinoise de gaz a explosé sur la décennie passée.

Désireuse d'endiguer une sévère pollution atmosphérique, la Chine cherche à remplacer progressivement ses centrales à charbon, polluantes et en surcapacité, par de nouvelles sources d'énergies jugées plus propres, dont le solaire et l'hydroélectrique mais également le gaz naturel.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Archos a annoncé un partenariat avec Liberty, décrit comme un précurseur en matière de confidentialité et de sécurité au service des internautes...

Publié le 20/06/2018

Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, a nommé Jean-Pascal Tricoire, Président du Global Compact France et PDG de Schneider Electric, en tant que membre du conseil…

Publié le 20/06/2018

La balle est dans le camp de Comcast (stable à 32,8 dollars). Le groupe de médias, maison-mère de NBCUniversal, est attendu au tournant d'une éventuelle offre améliorée sur 21st Century Fox…

Publié le 20/06/2018

L'institution a vendu tous ses titres...

Publié le 20/06/2018

EDF salue ce jour la confirmation par le Président de la République, Emmanuel Macron, des trois projets éoliens en mer de Fécamp, Courseulles-sur-Mer...