5 390.63 PTS
-
5 411.00
-
SBF 120 PTS
4 323.31
-
DAX PTS
12 677.97
-1.22 %
Dowjones PTS
24 700.21
-1.15 %
7 228.04
-0.32 %
Nikkei PTS
22 296.91
+0.08 %

France Brevets: 2e programme de soutien aux sociétés technologiques innovantes

| AFP | 369 | Aucun vote sur cette news
Deux premières start-up ont été sélectionnées dans le programmes FaB2: Energysquare, qui développe un chargeur par conduction pour smartphones et tablettes, et Vitirover, qui a conçu un robot de désherbage autonome fonctionnant à l'énergie solaire
Deux premières start-up ont été sélectionnées dans le programmes FaB2: Energysquare, qui développe un chargeur par conduction pour smartphones et tablettes, et Vitirover, qui a conçu un robot de désherbage autonome fonctionnant à l'énergie solaire ( Frederic J. BROWN / AFP/Archives )

France Brevets, entreprise détenue par la Caisse des dépôts et l’État français, a annoncé mercredi le lancement de son deuxième programme Fabrique à brevets, destiné à aider les PME et les start-up à protéger leurs innovations.

L'objectif de France Brevets est de "soutenir et accélérer la croissance des entreprises technologiques à fort potentiel", a expliqué son directeur général Didier Patry, devant la presse.

France Brevets travaille avec les entreprises pour identifier ce qui doit être breveté dans leurs innovations et les accompagne dans la rédaction et le dépôt des brevets en France et à l'international.

"Il y a une corrélation entre les brevets et la réussite d'une start-up", a souligné M. Patry. France Brevets veut permettre aux start-up de développer un "portefeuille de brevets" et avec des brevets "de très haute qualité", un argument pour convaincre ensuite les investisseurs, a-t-il ajouté.

Doté en 2010 d'une enveloppe initiale de 100 millions d'euros, France Brevets a permis le dépôt de 169 familles de nouveaux brevets dans 20 programmes d'accompagnement d'entreprises au titre de la première Fabrique à brevets (FaB1).

En 2016, France Brevets a reçu une nouvelle tranche de 100 millions d'euros pour continuer ses interventions.

Dans ce contexte, l'organisme a fait évoluer son modèle économique. Dans la première période, France Brevets se rémunérait sur les cessions de licence des brevets, mais a constaté que beaucoup de PME ou de start-up ne souhaitaient pas monétiser leurs innovations de cette manière.

Désormais, dans la Fabrique à brevets 2, France Brevets sera rémunéré sur la base de montants forfaitaires avec des plans de rémunération de un à quatre ans.

Deux premières start-up ont été sélectionnées dans le programmes FaB2: Energysquare, qui développe un chargeur par conduction pour smartphones et tablettes, et Vitirover, qui a conçu un robot de désherbage autonome fonctionnant à l'énergie solaire.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Le prix de souscription des actions nouvelles est de 5,1 euros par action...

Publié le 19/06/2018

verture aux Etats-Unis ABID vise 5,55 euros par action...

Publié le 19/06/2018

Le produit net de l'augmentation de capital permettra de financer une partie de l'acquisition d'un portefeuille de 14 hôtels...

Publié le 19/06/2018

U10 va être transféré sur Euronext Growth...

Publié le 19/06/2018

Plan mondial d'actionnariat salarié 'Link 2018'...