En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
+0.00 %
4 852.0
+0.12 %
SBF 120 PTS
3 857.72
+0.00 %
DAX PTS
10 865.77
-
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.131
+0.09 %

Facebook: Zuckerberg ne prévoit pas de démissionner

| AFP | 269 | 5 par 1 internautes
Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg au salon Viva Tech à Paris, le 24 mai 2018
Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg au salon Viva Tech à Paris, le 24 mai 2018 ( GERARD JULIEN / AFP/Archives )

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg, actuellement en grande difficulté, a déclaré mardi qu'il ne prévoyait pas de démissionner de son poste de président du conseil d'administration, après une année très chahutée pour le réseau social.

"Ce n'est pas prévu", a indiqué M. Zuckerberg sur la chaîne CNN Business quand il lui a été demandé s'il envisageait de renoncer à sa place de président du conseil d'administration.

Il a également défendu la numéro deux de l'entreprise, Sheryl Sandberg, qui a été vivement critiquée pour sa gestion des crises récentes de l'entreprise.

"Sheryl est vraiment un élément important de cette entreprise et mène beaucoup d'efforts pour les nombreux enjeux auxquels nous faisons face", a expliqué le PDG de Facebook.

"Elle est une partenaire importante pour moi depuis 10 ans. Je suis vraiment fier du travail que nous avons accompli ensemble et j'espère que nous travaillerons ensemble dans les décennies à venir", a-t-il ajouté.

Facebook est empêtrée cette année dans plusieurs affaires. L'entreprise doit d'abord encaisser les répercussions à la chaîne de l'ingérence russe sur sa plateforme dans l'élection présidentielle américaine de 2016, mais aussi le scandale de l'exploitation par la firme Cambridge Analytica de données d'utilisateurs à leur insu à des fins politiques, et une faille de sécurité ayant conduit au piratage de millions de comptes.

Plus récemment, une enquête publiée par le New York Times a révélé que Facebook a induit le public en erreur à propos de ce qu'il savait sur l'ingérence russe et a eu recours à une entreprise de relations publiques, Definers, pour discréditer ses concurrents afin de détourner la colère populaire à son égard.

"La véracité de cet article n'est pas du tout évidente pour moi", a ajouté M. Zuckerberg.

"Beaucoup des choses qui étaient dans cet article, nous en avions parlé avec les journalistes en amont et leur avions dit que de tout ce que nous avions vu, ce n'était pas vrai et ils ont décidé de le publier malgré tout", a-t-il poursuivi.

"Il y a des problèmes importants, je ne dis pas qu'il n'y en a pas..." reconnait le dirigeant, qui regrette cependant que l'accent soit mis sur eux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Les marchés européens sont attendus en légère hausse et la prudence devrait dominer. Les investisseurs s’inquiètent d'un ralentissement de la croissance mondiale après plusieurs statistiques…

Publié le 17/12/2018

Date : 12/17/2018Sous-jacent : Cac 40 (ISIN : FR0003500008).Warrant : Warrant Call 50MRB (ISIN : NL0013073844).Échéance : 15/03/2019Prix d'exercice : 4900,0000Point pivot : 4810,00Notre préférence…

Publié le 17/12/2018

Ingenico Group a annoncé qu'il avait décidé de ne pas donner suite aux approches préliminaires dont il a fait l'objet en vue d'une opération stratégique. Natixis avait confirmé en octobre son…

Publié le 17/12/2018

Communiqué de presse   Paris, 17 décembre 2018       Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 - ING), leader mondial des solutions de paiement intégrées,…