5 296.64 PTS
+0.13 %
5 288.0
+0.01 %
SBF 120 PTS
4 243.36
+0.09 %
DAX PTS
12 440.47
-0.38 %
Dowjones PTS
25 055.43
+0.36 %
6 828.98
+0.73 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Facebook rend le "Safety Check" plus accessible aux utilisateurs

| AFP | 172 | Aucun vote sur cette news
Facebook a décidé lundi de rendre plus visible et accessible à tout moment sa fonction
Facebook a décidé lundi de rendre plus visible et accessible à tout moment sa fonction "Safety Check", qui permet à ses utilisateurs d'indiquer à leurs proches qu'ils sont en sécurité après un événement dramatique ( Justin TALLIS / AFP/Archives )

Facebook a décidé lundi de rendre plus visible et accessible à tout moment sa fonction "Safety Check", qui permet à ses utilisateurs d'indiquer à leurs proches qu'ils sont en sécurité après un événement dramatique, une annonce qui intervient après de nouveaux attentats en Europe.

Le réseau social active son "Safety Check" après avoir reçu des alertes des agences mondiales de signalement de crise et un volume important des messages concernant un incident. Les utilisateurs situés dans la zone de l'événement sont alors invités à se signaler "en sécurité".

Désormais, la fonction est accessible par l'utilisateur via un onglet spécifique dans le menu principal des favoris, explique le groupe sur sa page "Disaster Response on Facebook".

En cliquant dessus, l'utilisateur peut voir "où le Safety Check a été activé récemment, y trouver des informations et le cas échéant apporter son aide", poursuit Facebook.

L'utilisateur peut se signaler en sécurité et vérifier si des "amis" se sont signalés aussi.

Le nouvel onglet va être déployé progressivement à partir de lundi, précise Facebook.

Lancé en 2014, le "Safety Check" était initialement prévu pour les catastrophes naturelles avant d'être étendu aux attentats après ceux de 2015 à Paris.

En mars 2016, le réseau social avait dû présenter ses excuses après un bug du "Safety Check": des utilisateurs du monde entier, parfois à des milliers de kilomètres de l'événement, avaient reçu une notification après un attentat meurtrier au Pakistan.

Deux attentats revendiqués par l'organisation Etat Islamique ont fait 15 morts jeudi en Espagne, à Barcelone et à Cambrils (nord-est).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

La caméra thermique à infrarouge lointain (FIR) augmente la capacité de fusion des capteurs ADAS en ajoutant une nouvelle couche d'information, ouvrant la voie à une conduite…

Publié le 21/02/2018

Suite aux récentes annonces de rapprochements avec le groupe Makever, Mediawan, plateforme indépendante de contenus audiovisuels en Europe, se...

Publié le 21/02/2018

Volkswagen est parvenu à s’entendre avec le syndicat IG Metal, ce qui a débouché sur la conclusion d’un nouvel accord salarial concernant près de 120 000 employés du constructeur automobile…

Publié le 21/02/2018

Premier groupe français indépendant et 5ème réseau européen de services RH (intérim, recrutement, formation, conseil, inclusion et diversité),...

Publié le 21/02/2018

Genkyotex fait partie des titres entourés sur la place parisienne en ce milieu de semaine...

CONTENUS SPONSORISÉS