En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 591.69 PTS
+0.20 %
5 523.00
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 424.76
+0.21 %
DAX PTS
12 313.16
+0.63 %
Dowjones PTS
26 597.05
-0.22 %
7 810.71
+1.26 %
1.115
+0.01 %

Facebook condamné à payer 30.000 euros pour des clauses "abusives" en France

| AFP | 211 | 5 par 1 internautes
Facebook condamné à payer 30.000 euros à l'association de consommateurs UFC-Que Choisir qui jugeait
Facebook condamné à payer 30.000 euros à l'association de consommateurs UFC-Que Choisir qui jugeait "abusives" des clauses des conditions générales d'utilisation du géant américain ( Christophe SIMON / AFP/Archives )

La justice française a condamné Facebook à payer 30.000 euros à l'association de consommateurs UFC-Que Choisir qui jugeait "abusives" des clauses des conditions générales d'utilisation du géant américain, a indiqué mercredi cette association.

Dans son jugement du 9 avril, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris condamne Facebook Ireland à payer à l'association la somme de 30.000 euros "en réparation du préjudice moral ayant été occasionné à l'intérêt collectif des consommateurs".

L'ensemble des clauses visées, sauf sept, présentent un "caractère abusif ou illicite dans tous les contrats proposés par la société Facebook, y compris ceux qui ne sont plus proposés", ajoute t-il.

L'UFC-Que Choisir s'est félicitée, sur son site internet, d'une "victoire d'ampleur" face à "430 clauses jugées abusives et illicites".

Saisi en 2014 par l'association de défense des consommateurs au sujet de ces clauses abusives, le TGI de Paris avait déjà condamné Twitter et Google à payer 30.000 euros à l'UFC-Que Choisir respectivement en août 2018 et en février.

Cette annonce intervient le même jour qu'une communication de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et la répression des fraudes (DGCCRF), qui relève du ministère français de l'Economie, selon laquelle la Commission européenne et elle "ont obtenu que Facebook modifie profondément ses conditions d'utilisation".

La DGCCRF précise que le travail qu'elle a mené "fait écho" aux décisions du TGI de Paris.

"Les conditions d'utilisation de Facebook préciseront désormais, dans un langage clair et compréhensible pour les utilisateurs, comment Facebook rémunère ses activités en permettant un ciblage publicitaire basé sur le contenu de leurs profils", explique l'instance.

Les nouvelles conditions d'utilisation doivent entrer en vigueur avant fin juin, "selon l'engagement pris par le média social", ajoute la DGCCRF.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2019

es deux microcathéters ont rejoint le portefeuille de Guerbet à l'issue de l'acquisition d'Accurate...

Publié le 24/04/2019

Worldline annonce son chiffre d'affaires pour le premier trimestre de 2019...

Publié le 24/04/2019

L'annonce était plus ou moins attendue...

Publié le 24/04/2019

Guidance réitérée sur le chiffre d'affaires et l'Ebitda

Publié le 24/04/2019

Mersen a affiché un chiffre d’affaires consolidé pour le premier trimestre 2019 de 240 millions d’euros, en croissance de 8,4 % à périmètre et change constants. En tenant compte d’un effet…