En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
-
5 407.5
-
SBF 120 PTS
4 340.39
-
DAX PTS
12 384.49
-
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.01 %

Erytech va tester sa molécule phare pour traiter une forme agressive du cancer du sein

| AFP | 401 | Aucun vote sur cette news
Vue prise le 28 septembre 2017 d'un laboratoire de biotechnologie du groupe  Sanofi à Vitry-sur-Seine.
La société Erytech Pharma a annoncé vouloir tester l'intérêt de sa molécule phare dans le traitement d'une forme agressive du cancer du sein
Vue prise le 28 septembre 2017 d'un laboratoire de biotechnologie du groupe Sanofi à Vitry-sur-Seine. La société Erytech Pharma a annoncé vouloir tester l'intérêt de sa molécule phare dans le traitement d'une forme agressive du cancer du sein ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

La société biopharmaceutique Erytech Pharma a annoncé mardi qu'elle allait tester l'intérêt de sa molécule phare dans le traitement d'une forme agressive du cancer du sein.

Le groupe lyonnais entend recruter les premières patientes souffrant d'un cancer du sein triple négatif, dans le cadre d'une étude de phase II, au troisième trimestre, selon un communiqué publié par l'entreprise.

"Cette nouvelle étape marque la poursuite du développement d'eryaspase (nom commercial: Graspa) dans le domaine des tumeurs solides", a-t-il précisé.

L'eryaspase a montré des résultats positifs dans le traitement du cancer du pancréas, particulièrement agressif, et de la leucémie aigüe lymphoblastique. Mais le groupe avait dû admettre en décembre son échec à étendre son utilisation à une nouvelle indication: la leucémie aigüe myéloïde (LAM).

Le cancer du sein triplement négatif (CSTN) est une forme agressive de cancer du sein, associée à un taux élevé de métastases et présentant un risque important de récidive. De 10% à 20% des cas de cancer du sein sont des CSTN, au pronostic plus sombre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…