5 372.38 PTS
+0.08 %
5 371.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 288.39
+0.13 %
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Droit à la déconnexion: près d'un tiers des actifs connectés pendant leurs congés

| AFP | 195 | Aucun vote sur cette news
Un tiers des actifs restent connectés à leurs smartphones ou tablettes pendant leurs congés d'été
Un tiers des actifs restent connectés à leurs smartphones ou tablettes pendant leurs congés d'été ( STAN HONDA / AFP/Archives )

Huit mois après l'entrée en vigueur du droit à la déconnexion dans la loi, environ un tiers des actifs en emploi(33,5%) restent connectés à leurs smartphones ou tablettes pendant leurs congés d'été, selon une enquête publiée mardi.

Selon cette enquête réalisée par le cabinet Eléas, spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux, une majorité des actifs occupés ne se connectent pas au travail pendant leurs vacances d'été (66,5%) et 21,4% refusent même de se connecter par principe.

Ne pas se connecter pendant les vacances entraîne "un sentiment de culpabilité pour 27% des actifs en emploi", ajoute l'étude. Si ce taux reste "contenu", il est en revanche plus prononcé chez les cadres (42,7%) et les actifs les plus jeunes (32,6% des 18-29 ans et 38,1% des 30-39 ans), précise-t-elle.

Les auteurs de l'enquête évoquent comme raisons "le poids des responsabilités" pour les premiers, et "les enjeux de carrière" pour les seconds.

Les "obligations professionnelles" (31,1%) et "l'anticipation d'une charge de travail importante au retour des vacances" (26,1%) sont les deux principales raisons évoquées pour rester connecté, plus fréquemment observées néanmoins chez les cadres que chez les employés et les professions intermédiaires où "la connexion rime plus souvent avec des valeurs plus positives comme l'envie, la curiosité ou la solidarité", expliquent les auteurs de l'enquête.

Les
Les "obligations professionnelles" et "l'anticipation d'une charge de travail importante au retour des vacances" sont les deux principales raisons évoquées pour rester connecté, surtout chez les cadres ( STR / AFP/Archives )

Parallèlement, la connexion au travail pendant les vacances semble en voie de "normalisation" et d'"acceptation" par l'entourage des personnes concernées. 50,1% des actifs occupés qui se sont connectés n'ont pas connu de "tensions" avec leur entourage lors de leurs connexions, 18,1% sont restés "prudents" en restant "discrets", et 28,7% ont essuyé des remarques.

Les tensions sont plus fréquentes chez les employés (36,3%), chez les ménages avec trois enfants et plus, et chez les moins de 30 ans. Dans le premier cas, "on peut supposer", estiment les auteurs, "que le statut rend illégitime un engagement trop fort dans le travail", symbolisé par le fait de se connecter au travail pendant les congés. Dans le deuxième, "le poids des contraintes" familiales prime certainement sur le temps libéré pour travailler, et dans le troisième cas, "la mise à distance du monde de l'entreprise dont témoignent les jeunes générations peut rendre incompréhensible pour l'entourage l'engagement trop fort de ceux qui ne déconnectent pas du travail pendant leurs vacances".

L'enquête a été réalisée du 13 au 15 septembre via un questionnaire auto-administré en ligne, auprès de 1.199 personnes représentatives de la population française en emploi, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Orège a annoncé ses comptes pour le 1er semestre 2017 clos fin juin...

Publié le 20/10/2017

                                               Communiqué de Presse   Voisins le Bretonneux, le 17 octobre 2017   Activité…

Publié le 20/10/2017

Paypal évolue sur ses plus hauts depuis son entrée en Bourse en juillet 2015. L’action du spécialiste du paiement en ligne progresse de 4,89% à 70,58 dollars à la faveur d’une performance…

Publié le 20/10/2017

  DESCRIPTIF PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS AUTORISE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 27 JUIN 2017   Paris, le 20 octobre 2017   Conformément aux…

Publié le 20/10/2017

WORLDLINELe spécialiste des systèmes de paiements publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS