En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Des régulateurs américains réitèrent leurs mises en garde contre les crypto-monnaies

| AFP | 427 | Aucun vote sur cette news
Jay Clayton, le patron de l'autorité des marchés financiers (SEC) le 23 mars 2017 à Washington
Jay Clayton, le patron de l'autorité des marchés financiers (SEC) le 23 mars 2017 à Washington ( CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Deux régulateurs américains ont réitéré jeudi leurs mises en garde aux investisseurs tentés par les crypto-monnaies et notamment le bitcoin, dont la valeur a explosé l'an dernier.

Profitant des avertissements émis par une association de gérants de produits financiers en Amérique du nord (NASAA), Jay Clayton, le patron de l'autorité des marchés financiers (SEC), et deux de ses collègues rappellent que les "monnaies" virtuelles n'offrent pas les mêmes gages de sérieux et de sécurité que les devises classiques.

"Si elles sont présentées comme des substituts aux devises traditionnelles, les crypto-monnaies manquent toutefois de beaucoup d'importantes caractéristiques dont disposent ces mêmes monnaies, notamment le soutien d'une autorité souveraine", argumentent-ils.

En conséquence, "les investisseurs doivent approcher les crypto-monnaies, les ICO (levées de fonds en crypto-monnaie, NDLR) et les autres produits financiers adossés aux crypto-monnaies avec prudence", soulignent-ils.

Mi-décembre, la SEC avait déjà suspendu l'ICO d'une entreprise californienne, estimant qu'en promettant des gains aux investisseurs intéressés, elle aurait dû au préalable s'enregistrer auprès de ses services.

Elle s'était montrée quelques jours plus tôt plus sévère en engageant des poursuites pour fraude à l'encontre d'un Canadien accusé d'avoir levé jusqu'à 15 millions de dollars auprès de particuliers à qui il aurait promis un retour sur investissement de 1 à 13 en moins d'un mois.

Les "ICO" sont surveillées de près par les régulateurs à travers le globe, certains pays comme la Chine et la Corée du Sud les interdisant tout simplement.

Jeudi également, Christopher Giancarlo, le patron de la CFTC (l'autorité de régulation des marchés à terme et des produits dérivés aux Etats-Unis), a insisté sur les risques liés aux monnaies virtuelles.

"Les risques associés aux monnaies virtuelles impliquent: risques opérationnels liés à l'absence de régulation et de contrôle des plates-formes; risques de piratage des plates-formes d'échanges et des porte-monnaies virtuels; risques liés à la spéculation et l'extrême volatilité des prix; risques de fraude et de manipulation (...), des délits d'initié, des fausses déclarations, des schémas de Ponzi et d'autres formes de fraude et de manipulation de marché", avertit-il.

La CFTC a autorisé fin 2017 les échanges de produits financiers permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du bitcoin sur des places financières où sont échangés les produits dérivés comme le Chicago Mercantile Exchange (CME) et le Chicago board options exchange (Cboe).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…