5 372.38 PTS
+0.08 %
5 371.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 288.39
+0.13 %
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Personne n'est à l'abri des cyberpirates, rappelle l'Anssi

| AFP | 173 | Aucun vote sur cette news
Le directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), Guillaume Poupard, le 16 octobre 2015 à Paris
Le directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), Guillaume Poupard, le 16 octobre 2015 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Personne n'est à l'abri des pirates informatiques, a mis en garde mercredi le directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), qui estime néanmoins que les récentes grosses attaques ont provoqué une prise de conscience salutaire

"Je vais être cynique, mais on a eu la chance d'avoir ces attaques au printemps qui ont montré que des attaques informatiques (...) pouvaient littéralement toucher n'importe qui, des grandes entreprises, des petites, des PME, vous et moi en tant que citoyens, des Etats entiers", a relevé Guillaume Poupard en ouvrant les Assises de la sécurité et des systèmes d'information, le grand salon de la cybersécurité de Monaco.

"Aujourd'hui, tout le monde est une cible potentielle, donc tout le monde doit être acteur de la sécurité numérique", a-t-il souligné.

Ces attaques des malwares Wannacry et NotPetya en mai et juin, qui ont affecté des organisations et entreprises dans le monde entier, dont Renault et Saint-Gobain en France, et fait plusieurs milliards de dégâts, ont eu le mérite de sensibiliser les dirigeants à la nécessité de prendre en compte la cybersécurité, s'est félicité M. Poupard.

"Les attaquants nous aident beaucoup, objectivement!", s'est-il exclamé. "Ca envoie un message qu'on répète depuis des années".

L'Anssi, une agence dépendant du Premier ministre, s'occupe directement de la sécurisation des réseaux de l'Etat et supervise celle des 230 opérateurs d'importance vitale (OIV) "qu'on ne peut pas voir s'arrêter sans mettre en danger la survie de la Nation".

Pour eux, les processus de cyberdéfense prévus par la Loi de programmation militaire sont désormais quasiment tous en place, et "ça se passe bien", selon M. Poupard.

- La crainte du cybersabotage -

L'Anssi va également contrôler la défense des opérateurs de services essentiels (OSE), des organismes indispensables à la bonne marche de la vie économique et sociale prévus par la "Directive Nice", un texte européen qui entrera en vigueur en mai. Il y en a un millier en France, pour qui les obligations règlementaires seront un peu moins contraignantes.

Pour les autres entreprises, elle recommande de suivre les préceptes imposés aux OIV.

L'Anssi veut une généralisation des actions de sensibilisation sur la cybersécurité à tous les échelons
L'Anssi veut une généralisation des actions de sensibilisation sur la cybersécurité à tous les échelons ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Guillaume Poupard a appelé à la généralisation des actions de sensibilisation à tous les échelons, des événements du "mois européen de la cybersécurité", en octobre, au MOOC, une formation en ligne, mis au point par ses services.

Il s'est en particulier félicité de l'ouverture, la semaine prochaine, de la plateforme cybermalveillance.gouv.fr, qui permettra d'"apporter une réponse très pragmatique" aux victimes en les mettant "en contact avec les gens qui peuvent les aider".

Selon lui, les actions pédagogiques doivent notamment viser les PME, fort dépourvues en cas de cyberpiratage.

"Nos PME sont sans doute les premières ciblées, probablement. Je suis incapable de mesurer malheureusement, ce n'est pas glorieux car on n'a pas de statistiques fiables sur les attaques, mais les PME sont directement ciblées. Et il y en a qui meurent en silence, qui mettent la clef sous la porte à cause d'attaques informatiques", avait-il regretté la semaine dernière à l'inauguration du QG d'Orange pour la cybersécurité.

Le patron de l'Anssi leur conseille d'abord de suivre le guide des bonnes pratiques de l'informatique édité par l'Anssi et la CGPME. Il appelle aussi la profession à s'intéresser à elles en proposant des offres sécurisées et abordables.

Plus généralement, "il n'y aura pas de transformation numérique sans sécurité numérique", a estimé Guillaume Poupard mercredi à Monaco.

Et, quoi qu'il en soit, il s'agit absolument d'éviter le sabotage des infrastructures énergétiques ou des réseaux de transports, a-t-il rappelé. L'idée pourrait trotter dans la tête de cyberterroristes.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Orège a annoncé ses comptes pour le 1er semestre 2017 clos fin juin...

Publié le 20/10/2017

                                               Communiqué de Presse   Voisins le Bretonneux, le 17 octobre 2017   Activité…

Publié le 20/10/2017

Paypal évolue sur ses plus hauts depuis son entrée en Bourse en juillet 2015. L’action du spécialiste du paiement en ligne progresse de 4,89% à 70,58 dollars à la faveur d’une performance…

Publié le 20/10/2017

  DESCRIPTIF PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS AUTORISE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 27 JUIN 2017   Paris, le 20 octobre 2017   Conformément aux…

Publié le 20/10/2017

WORLDLINELe spécialiste des systèmes de paiements publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS