En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
-
4 450.50
-
SBF 120 PTS
3 499.45
-
DAX PTS
10 332.89
-
Dow Jones PTS
23 433.57
+3.44 %
8 229.54
+2.24 %

Coronavirus : Google développe un site pour déterminer qui a besoin d'être testé

| AFP | 1649 | Aucun vote sur cette news
La ville de San Francisco a commencé à mettre en place des lieux de tests temporaires où les patients peuvent être testés sans quitter leur véhicule, baptisés
La ville de San Francisco a commencé à mettre en place des lieux de tests temporaires où les patients peuvent être testés sans quitter leur véhicule, baptisés "drive-thru" ( Josh Edelson / AFP )

Donald Trump a annoncé vendredi que le géant américain Google était en train de développer un site internet pour permettre à chaque Américain de déterminer si un test du coronavirus est nécessaire selon ses symptômes, et trouver l'endroit le plus proche pour le réaliser.

"Google aide à développer un site internet (...) pour déterminer si un test est justifié et faciliter le test dans un endroit pratique à proximité", a annoncé le président américain lors d'une conférence de presse dans les jardins de la Maison Blanche.

Ce site, sur lequel travaillent 1.700 ingénieurs, selon Donald Trump, couvrira les Etats-Unis "et une large partie du monde".

"Notre objectif premier est d'arrêter la propagation du virus et d'aider tous les Américains touchés", a précisé le président, à qui il a été reproché d'avoir dans un premier temps minimisé la gravité de cette crise sanitaire mondiale.

"Nous concevons un outil pour aider à trier les individus qui ont besoin d'un test du Covid-19", a confirmé la communication de Google sur Twitter.

Verily, la division santé d'Alphabet (maison-mère de Google), est chargée de cette tâche.

"Verily en est aux prémices du développement (du site) et a prévu de commencer par le tester dans la région de San Francisco, dans l'espoir de l'étendre plus largement ensuite", a précisé Google.

La date à laquelle ce site sera disponible devrait être précisée dimanche soir, a indiqué le vice-président Mike Pence.

"Vous pourrez aller sur ce site, entrer vos symptômes et il vous sera indiqué si un test est ou non nécessaire", avant d'être dirigé vers le lieu le plus proche pour faire un test, a-t-il expliqué.

Mike Pence a encore ajouté que des entreprises mettront à disposition une partie de leur parking pour que les gens viennent et fassent un test depuis leur voiture.

La ville de San Francisco a commencé à mettre en place des lieux de tests temporaires, où les patients peuvent venir sur rendez-vous et être testés sans quitter leur véhicule.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Le produit de cette émission obligataire sera utilisé pour le refinancement du crédit relais conclu dans le contexte de l'acquisition d'Altran Technologies...

Publié le 08/04/2020

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 08/04/2020

Sur les farines de sarrasin, l'activité est fortement impactée avec la fermeture des crêperies et restaurants...

Publié le 08/04/2020

U10, qui ne distribuera pas de dividende, précise l'impact de la crise sanitaire...

Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...