En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 454.0
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 641.29
+0.89 %
7 570.47
+1.07 %
1.174
+0.60 %

Coeur artificiel: la nouvelle usine Carmat obtient sa certification

| AFP | 1184 | Aucun vote sur cette news
Un employé de la société Carmat montre un prothèse de coeur artificiel, le 29 août 2018, à Bois-d'Arcy
Un employé de la société Carmat montre un prothèse de coeur artificiel, le 29 août 2018, à Bois-d'Arcy ( BERTRAND GUAY / AFP )

La société française Carmat, qui développe un coeur artificiel total pour traiter des patients en insuffisance cardiaque terminale, a annoncé mercredi la certification de son nouveau site d'assemblage en banlieue parisienne, étape clé en vue de son développement industriel.

"L'ouverture de ce site automatisé, conformément au calendrier" que la société s'était fixé, "s'inscrit parfaitement dans la transformation stratégique de Carmat vers une entreprise industrielle", selon son communiqué.

Installés à Bois-d'Arcy (Yvelines), les nouveaux bâtiments couvrant une surface totale de 1.500 m2 permettront de produire "jusqu'à 800 unités par an à pleine capacité", a précisé le groupe.

Cette usine permettra en outre l'utilisation de nouveaux outils, dont des robots pour des étapes de fabrication particulièrement délicates, ainsi qu'une "station logicielle" entièrement automatisée pour configurer les paramètres des prothèses.

Carmat n'a pas encore d'autorisation de commercialisation pour son dispositif, mais mène actuellement en Europe une étude clinique "pivot" devant porter au total sur une vingtaine de patients.

En cas de succès de cette étude, la société espère décrocher dès l'an prochain un marquage CE, feu vert réglementaire pour commercialiser son dispositif en Europe.

L'entreprise espère aussi obtenir d'ici la fin de cette année l'autorisation de lancer une autre étude clinique aux Etats-Unis, dans l'optique d'une commercialisation à terme sur le marché américain également.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Troisième séance consécutive de rebond...

Publié le 20/09/2018

ALTENL'entreprise française d'ingénierie et conseil en technologie publiera ses résultats du premier semestre.source : AOF

Publié le 20/09/2018

JP Morgan abaisse son objectif de cours de 275 pence à 240 pence et maintient sa recommandation Sous pondéré pour Kingfisher, suite à la publication de résultats semestriels moroses. Le broker…

Publié le 20/09/2018

Valneva obtient une prolongation du prêt de la Banque Européenne d'Investissement   Saint-Herblain (France), 20 septembre 2018 - Valneva SE ("Valneva" ou "le…

Publié le 20/09/2018

20 septembre 2018   La Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné Alstom pour fournir le matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 du…