En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Centres de données: Microsoft pose son nuage en France

| AFP | 193 | Aucun vote sur cette news
Le logo de Microsoft, le 6 mars 2018 à Issy-les-Moulineaux
Le logo de Microsoft, le 6 mars 2018 à Issy-les-Moulineaux ( GERARD JULIEN / AFP/Archives )

Le géant informatique américain Microsoft a ouvert pour la première fois quatre centres de données en France, qui hébergeront les données de ses clients professionnels français utilisateurs de ses services dématérialisés en ligne dans le "cloud" (nuage), a-t-il annoncé mercredi.

Trois de ces centres sont situés en région parisienne, et le quatrième dans la région marseillaise, a précisé Microsoft.

Le géant américain complète ainsi son offre en Europe, qui s'articule désormais autour de deux très gros centres européens de données en Irlande et au Pays-Bas, complétés par des centres de données nationaux en Allemagne, au Royaume-Uni et en France.

Des centres de données doivent également être ouverts prochainement en Suisse.

Les centres de données français sont suffisants pour accueillir toute la demande des clients français de Microsoft, a affirmé Bernard Ourghanlian, le directeur technique et sécurité de Microsoft France.

"Nous n'avons pas de problèmes de capacités" pour accueillir les données des clients français, a-t-il dit à l'AFP.

Les clients français qui ont pour l'instant leurs données stockées dans les deux centres européens pourront les rapatrier "quand ils le veulent" dans les centres nationaux, a expliqué M. Ourghanlian.

A l'exception toutefois des applications nécessitant "beaucoup de ressources", comme celles utilisant des outils d'intelligence artificielle, qui devront rester pour l'instant dans les centres européens, des mastodontes qui représentent chacun la superficie d'une vingtaine de terrains de football, a-t-il expliqué.

Le fait d'avoir un centre de données dans la région marseillaise, éloignée des centres parisiens, permet notamment d'améliorer la solidité du système pour les clients, a indiqué Bernard Ourghanlian.

Microsoft peut "prendre la décision de basculer les données" de ses clients vers Marseille au cas où un événement "de gravité très importante" empêcherait le fonctionnement des centres de la région parisienne, a-t-il indiqué.

Microsoft va notamment utiliser ces centres de données pour stocker les données de ses clients utilisant Office 365, ses logiciels de bureau qui ne sont plus installés directement sur les ordinateurs des clients, mais dans le nuage, accessibles via internet.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.