En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 823.96 PTS
+1.72 %
4 811.5
+1.63 %
SBF 120 PTS
3 828.52
+1.56 %
DAX PTS
10 815.44
+1.82 %
Dowjones PTS
24 537.18
+0.47 %
6 737.09
+0.81 %
1.132
-0.28 %

Amazon dans le viseur du gendarme anti-cartel allemand

| AFP | 495 | 5 par 1 internautes
L'office anti-cartel allemand a annoncé l'ouverture d'une enquête pour abus de position dominante contre Amazon
L'office anti-cartel allemand a annoncé l'ouverture d'une enquête pour abus de position dominante contre Amazon ( Emmanuel DUNAND / AFP/Archives )

L'office anti-cartel allemand a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête pour abus de position dominante contre Amazon, après "de nombreuses plaintes de distributeurs contre les pratiques" du géant américain du commerce en ligne.

Dans le détail, le Bundeskartellamt se penchera sur les clauses imposées par Amazon aux autres commerçants, le recensement de leurs produits, les conditions d'annulation ou les modalités de paiement, précise-t-il.

Amazon joue un "double rôle" de premier distributeur en ligne et de gestionnaire de la plus grande plate-forme de vente en ligne, fonctionnant à ce titre comme un "gardien" de l'accès aux clients, explique Andreas Mundt, président du gendarme anti-cartel.

Au vu de cette double casquette, il peut "potentiellement gêner l'accès à la plate-forme des autres distributeurs", poursuit M. Mundt, saisi de "nombreuses plaintes" à ce sujet.

Cette procédure est une nouvelle mauvaise nouvelle pour Amazon qui fait depuis la mi-septembre l'objet d'une enquête de la Commission européenne sur l'utilisation des données collectées par le groupe grâce aux détaillants présents sur sa plateforme, qui pourraient lui conférer un avantage commercial.

Les deux procédures menées à Bruxelles et en Allemagne "se complètent", a expliqué le patron de l'anti-cartel allemand.

"La moitié des produits vendus dans le monde par Amazon proviennent de petites et moyennes entreprises", s'est défendu de son côté le géant dans un communiqué.

Le groupe assure que son rôle d'intermédiaire commercial, loin d'écraser les autres distributeurs, "permet aux PME d'atteindre des centaines de millions de clients dans le monde et de concurrencer les grandes marques".

Abuser des petits distributeurs

Les "dizaines de milliers de PME allemandes" qui utilisent Amazon "ont réalisé en 2017 des exportations records de plus de 2,1 milliards d'euros", argumente le groupe américain.

La ministre allemande de la Justice Katarina Barley a pour sa part salué l'ouverture de cette enquête, jugeant que "les grandes plateformes internet (...) détiennent une puissance de marché considérable" dont elles "ne doivent pas abuser vis-à-vis des petits distributeurs".

La ministre sociale-démocrate du gouvernement Merkel a également souhaité "que si la situation l'exige des mesures soient prises".

Les géants de l'internet font l'objet de critiques de plus en plus appuyés en raison de leurs méthodes commerciales, de la manière dont ils gèrent les données des utilisateurs ou encore de leurs efforts pour échapper aux impôts.

La France en particulier veut ainsi les soumettre à une taxe sur le chiffre d'affaires au niveau européen, un sujet qui fait encore l'objet de débats notamment face aux réticences allemandes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Article 223-16 du Règlement Généralde l'Autorité des Marchés…

Publié le 11/12/2018

CGI Finance, filiale du groupe Société Générale et n°1 des financeurs indépendants en concession automobile, a pris une participation minoritaire au capital de Reezocar, start-up française…

Publié le 11/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 11/12/2018

Dans le sillage du baril de pétrole, Vallourec rebondit de 7,4% à 1,94 euro, et efface ainsi ses pertes du début de semaine...

Publié le 11/12/2018

A l'occasion de l'inauguration du Train 3 du projet de Yamal LNG en présence du Premier ministre de la Russie Dmitri Medvedev, Total annonce le début des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL)…