En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 476.17 PTS
-0.33 %
5 464.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 384.35
-0.29 %
DAX PTS
12 350.82
-0.64 %
Dowjones PTS
26 573.72
-0.63 %
7 542.14
+0.15 %
1.176
+0.07 %

Airbus: la Chine, marché "idéal" de l'A380 (Brégier)

| AFP | 485 | Aucun vote sur cette news
Le numéro deux de l'avionneur européen Airbus, Fabrice Bregier, s'exprime lors de l'inauguration du centre de finition et de livraison Airbus à Tianjin, le 20 septembre 2017
Le numéro deux de l'avionneur européen Airbus, Fabrice Bregier, s'exprime lors de l'inauguration du centre de finition et de livraison Airbus à Tianjin, le 20 septembre 2017 ( GREG BAKER / AFP )

La Chine est le "pays idéal" pour l'A380, le modèle géant qu'Airbus peine à vendre, et c'est une terre promise pour les gros porteurs, tel son dernier-né A350, a expliqué mercredi Fabrice Brégier, numéro deux de l'avionneur européen.

Les compagnies chinoises seront-elles la planche de salut de l'A380, le gros porteur d'Airbus en panne de commandes?

Eric Chen, président d'Airbus Chine, a assuré mardi devant quelques journalistes que le pays pourrait, selon lui, passer commande "d'au moins soixante A380 sur les cinq à sept prochaines années".

"J'attends un effet domino: dès qu'une compagnie aura passé un ordre d'achat significatif, les autres suivront", a-t-il fait valoir.

M. Brégier, directeur général délégué d'Airbus, a partagé cet optimisme mais sans prévisions chiffrées, mercredi, en marge de l'inauguration d'un centre de finition pour A330 à Tianjin, dans le nord de la Chine.

La Chine, où Airbus écoule un quart de sa production mondiale, est "le pays idéal pour un A380", mais on n'en trouve que cinq dans les flottes des compagnies locales, a-t-il observé lors d'un point-presse.

"C'est l'avion parfait pour les marchés de masse, pour les aéroports souffrant de congestion", mal typique du secteur aérien chinois, a-t-il insisté. "Cela prendra sans doute du temps, mais le potentiel est là".

Pour sortir l'A380 de l'ornière, Airbus a présenté en juin un modèle amélioré, "l'A380Plus", destiné à optimiser sa rentabilité.

Sans succès évident: "On a des marques d'intérêt, mais ce qu'il faut c'est des contrats! Il serait bon d'avoir des commandes relativement rapidement, pour maintenir un minimum de production", a observé M. Brégier.

De façon générale, l'avionneur table sur le développement rapide en Chine du marché des long-courriers, sur fond d'essor insolent du trafic passagers à l'international (+14% sur un an au premier semestre).

Certes, l'écrasante majorité des commandes d'Airbus en Chine concernent son moyen-courrier A320, mais avec quelque 200 appareils de la famille A330 au sein des compagnies chinoises, l'européen contrôle déjà 61% du marché des gros porteurs.

Un succès que le nouveau centre de finition pour A330 ouvert mercredi est censé conforter. Celui-ci pourra à terme réaliser les équipements de cabine de l'A350, dernier né du groupe et dont le premier exemplaire pour une compagnie chinoise doit être livré d'ici fin 2017.

Par ailleurs, l'avionneur "étudie" la possibilité "d'augmenter" la cadence sur la chaîne d'assemblage de monocouloirs A320 qu'il possède depuis 2008 à Tianjin et d'où sortent actuellement quatre appareils par mois.

Mais pour de nouvelles implantations industrielles dans le pays, "cela dépendra du marché de l'A380", reconnaît M. Brégier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Suresnes, le 24 septembre 2018 : Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) annonce ce jour que le Groupe a obtenu l'accord de l'ensemble des partenaires financiers…

Publié le 24/09/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 24/09/2018

  RESULTATS SEMESTRIELS 2018                Paris, le 21 septembre 2018     Patrimoine 144,2 Millions d'euros   Résultat net…

Publié le 24/09/2018

 Groupe BIC - Communiqué de presse Clichy - 24 Septembre 2018   Déclaration des Transactions sur Actions Propres du 17 au 21 Septembre 2018   Conformément à la…

Publié le 24/09/2018

Pixium Vision annonce l'analyse positive des premiers résultats de l'étude française de faisabilité de Prima, son implant photovoltaïque miniature sous-rétinien et sans fil, par son Conseil…