En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 283.17 PTS
-1.78 %
5 286.00
-1.54 %
SBF 120 PTS
4 195.54
-1.46 %
DAX PTS
11 451.84
-0.85 %
Dowjones PTS
25 732.87
-0.88 %
7 430.17
-0.84 %
1.128
-0.80 %

5G : Merkel promet de consulter Washington sur sa possible collaboration avec Huawei

| AFP | 204 | Aucun vote sur cette news
La chancelière allemande Angela Merkel donne une conférence de presse à Berlin, le 12 mars 2019
La chancelière allemande Angela Merkel donne une conférence de presse à Berlin, le 12 mars 2019 ( John MACDOUGALL / AFP )

La chancelière allemande Angela Merkel promet de "discuter" avec Washington avant de se décider sur un maintien du groupe chinois Huawei pour ses infrastructures 5G, au lendemain de menaces américaines adressées à Berlin sur l'avenir de la coopération sécuritaire entre les deux alliés.

"Nous accordons une grande importance à la sécurité dans la construction du réseau 5G, c'est pourquoi nous sommes en train de définir nos propres normes et, bien entendu, nous en discuterons avec nos partenaires, tant en Europe qu'aux États-Unis", a déclaré Angela Merkel, en marge d'une rencontre avec le Premier ministre belge Charles Michel mardi.

Le Wall Street Journal a révélé lundi que l'ambassadeur américain à Berlin Richard Grenell, un proche du président Donald Trump, a adressé une lettre au ministre de l'Economie Peter Altmaier, homme de confiance de la chancelière Angela Merkel, pour lui signifier que la coopération en matière de renseignement allait être revue si Berlin ne bannissait pas les entreprises chinoises comme Huawei dans le domaine de la 5G.

Dans le cas contraire, cela "pourrait à l'avenir représenter une menace pour une bonne coopération et certains partages d'informations" avec les Etats-Unis, a confirmé lundi auprès de l'AFP un porte-parole de l'ambassade américaine à Berlin.

L'Allemagne doit lancer mi-mars les enchères pour l'attribution des futures infrastructures 5G de télécommunication mobile.

Face aux menaces américaines, qui ont déjà découragé plusieurs opérateurs européens de collaborer avec Huawei, Berlin a décidé de plancher sur une charte de sécurité accrue, selon les médias allemands.

L'Allemagne veut rattraper un retard important dans le numérique en ne ratant pas le virage vers la 5G, l'internet ultra-rapide qui doit permettre le développement de technologies futuristes, comme l'intelligence artificielle, les véhicules autonomes ou les usines automatisées.

Des domaines où Huawei excelle, mais Washington craint que Pékin s'en serve comme d'un cheval de Troie pour espionner les communications des pays qui utiliseraient des équipements chinois pour la 5G.

"À mon avis, un pays ne devrait pas utiliser son pouvoir politique pour nuire à une entreprise privée. Les Etats-Unis vont trop loin", a de son côté réagi mardi Vincent Pang, patron de Huawei pour l'Europe occidentale dans un entretien au quotidien économique Handelsblatt.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 22/03/2019

Stallergenes Greer signe la hausse de la semaine sur le SBF120...

Publié le 22/03/2019

ridgepoint avait racheté eFront pour 300 millions d'euros en 2015...

Publié le 22/03/2019

Le plongeon continue pour Cellnovo...

Publié le 22/03/2019

Suez NWS a décroché trois contrats de gestion de l'eau et de valorisation des déchets dans la région de la Grande Baie, en Chine, pour un montant...