Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 065.39 PTS
+2.91 %
7 058.0
+2.86 %
SBF 120 PTS
5 479.61
+2.7 %
DAX PTS
15 813.94
+2.82 %
Dow Jones PTS
35 719.43
+1.4 %
16 325.66
+3.03 %
1.127
-0.1 %

Worldline décroche après les dernières annonces

| Boursier | 958 | 3.20 par 5 internautes

Worldline décroche de 6,4% à 61,2 euros au lendemain de la présentation de revenus trimestriels assez décevants et alors que le groupe de paiement...

Worldline décroche après les dernières annonces
Credits Société Worldline

Worldline chute désormais de plus de 11% à 57,7 euros au lendemain de la publication de revenus trimestriels assez décevants et alors que le spécialiste des paiements électroniques présente ce mercredi ses ambitions pour la période 2022-2024. Au troisième trimestre, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 960 ME, en croissance organique de 8,3%, soutenue par une croissance régulière des volumes de transactions domestiques.

Pour intégrer le changement de périmètre avec la sortie prochaine des terminaux, Worldline a mis à jour ses objectifs 2021. Hors terminaux, il table sur une croissance organique d'au moins 6% (contre d'au moins 5% précédemment, TSS inclus), une amélioration de la marge d'OMDA d'au moins 200 pb vs la marge pro forma 2020 (contre environ 200 pb précédemment, TSS inclus), soit 25,1% et un ratio de conversion FCF/OMDA de 42% (stable vs 2020).

Oddo BHF trouve cette publication est peu inspirante. Toutefois, la déconsolidation des terminaux, le message sur la possibilité d'aboutir à une cession rapide et le message sur la croissance hors terminaux que WLN pourrait donner lors du CMD, l'incitent à maintenir son opinion 'surperformance'. Le titre a beaucoup baissé depuis le T2 et se traite sur des niveaux de valorisation faibles par rapport à l'historique à 15,2x l'EBITDA 12 mois prospectifs.

Bien que le troisième trimestre n'ait pas été aussi bon que prévu, il a néanmoins montré une belle reprise de l'activité, note de son côté Bryan Garnier. Plus important encore, le courtier a trouvé que les commentaires de la direction étaient optimistes pour le quatrième trimestre malgré des prévisions prudentes pour l'ensemble de l'année. L'analyste réitère sa recommandation 'achat' sur le dossier, car il pense que l'histoire à long terme de Worldline n'est pas correctement valorisée par le marché à 17,3 fois le ratio VE/EBITDA 2021. Worldline est l'un des principaux fournisseurs de services de paiement dans plusieurs pays européens, et l'un des plus importants au niveau mondial, et augmentera son exposition aux revenus basés sur les transactions grâce à la cession prochaine de l'activité Terminaux. La société reste bien positionnée pour bénéficier de l'évolution structurelle vers les paiements numériques, alors que la pandémie a entraîné une accélération du remplacement des espèces.

Jefferies ('achat') affirme que les revenus du T3 sont ressortis inférieurs au consensus en raison d'une croissance plus faible que prévu de l'unité Merchant Services. Les prévisions révisées sont "réalistes" et en ligne avec les précédentes, mais les chiffres de Merchant Services sont décevants dans le contexte de la croissance sous-jacente du marché.

Pour les analystes de JPMorgan, ces prévisions à moyen terme sont "quelque peu décevantes", le marché ayant espéré davantage de croissance organique et des synergies sur la marge plus importantes. "Dans le meilleur des cas tel qu'il est présenté par la société pour 2024, (...) la marge d'excédent brut opérationnel est inférieure d'environ 18% aux attentes actuelles du marché".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 3.20
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2021

Concernant sa stratégie environnementale, le Groupe Fnac Darty s'est fixé un objectif quantifié de réduction de 50% de ses émissions de CO2 à horizon 2030, par rapport au niveau de 2019...

Publié le 07/12/2021

Unilabs est un des leaders européens du secteur du diagnostic...

Publié le 07/12/2021

"Nous avons identifié l'origine du problème et nous travaillons activement à le réparer", a indiqué le groupe sans donner de détails.

Publié le 07/12/2021

Ubisoft Quartz sera disponible en version beta à partir du 9 décembre...

Publié le 07/12/2021

Le centre d'affaires bénéficie des certifications environnementales Breeam in use...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne