Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 534.52 PTS
-0.69 %
7 561.00
-0.66 %
SBF 120 PTS
5 702.80
-0.8 %
DAX PTS
18 171.93
-1. %
Dow Jones PTS
40 287.53
-0.93 %
19 522.62
-0.93 %
1.088
+0. %

Vives tensions sur le marché obligataire avant les élections législatives

| Boursier | 180 | 3 par 2 internautes

Le Spead flirte avec les 84 points de base...

Vives tensions sur le marché obligataire avant les élections législatives
Credits Stéphane Le Mouton-POOL/SIPA

Nouvelles tensions sur le marché obligataire souverain à l'approche du premier tour des élections législatives anticipées en France. Le taux de l'OAT à 10 ans se tend de 3,6 points de base à 3,301% et le spread avec le Bund allemand se creuse de 2,2 pb à 83,8 pb, son niveau le plus élevé depuis septembre 2012. L'écart de taux était autour de 50 pb avant les élections européennes qui ont vu une percée de l'extrême droite en France. David Zahn, responsable des obligations européennes chez Franklin Templeton, indique à 'Bloomberg': "l'écart de taux français par rapport aux obligations allemandes pourrait facilement dépasser les 100 points de base - ce qui était impensable il y a moins d'un mois". "Il n'y a rien à gagner sur ce marché", ajoute Stéphane Deo, gestionnaire de portefeuille senior chez Eleva Capital, qui a réduit toute l'exposition de son fonds à la France. "Ces inquiétudes concernant les élections françaises sont franchement exagérées", tente de rassurer Piet Haines Christiansen, stratège chez Dankse Bank.

La dissolution de l'Assemblée nationale et l'annonce d'élections anticipées a provoqué un véritable choc sur les marchés financiers européens et notamment français. L'attrait de la région en tant qu'alternative stable et relativement peu volatile par rapport aux marchés américains en a pris un coup.

Le positionnement sur les contrats à terme sur les obligations françaises a fortement augmenté. Les traders parient que les rendements obligataires français vont continuent à croître dans les prochaines semaines alors que l'incertitude risque de rester très élevée. La principale crainte des marchés est que le nouveau gouvernement n'enfonce le pays encore plus dans l'endettement alors que le déficit de la France dépasse déjà les règles de l'Union européenne.

Les souvenirs de la crise de la dette dans la région sont bien présents à l'esprit des investisseurs, a récemment rappelé Gregor Hirt, directeur des investissements multi-actifs d'Allianz Global Investors. Et les répercussions en provenance de France pourraient une fois de plus remettre en question l'ensemble du projet de l'euro. Une mesure basée sur les swaps sur défaut de crédit indique que la probabilité que la France quitte l'UE a presque doublé depuis les élections européennes pour atteindre son plus haut niveau depuis 2017. Autre signe de tensions, sur les marchés du crédit, la prime de risque que les entreprises françaises paient pour emprunter par rapport à leurs homologues de la zone euro a atteint son plus haut niveau depuis la période précédant les élections de 2017, souligne 'Bloomberg'. De la même manière, les transactions sur les marchés dérivés qui rapportent en cas de baisse des valeurs bancaires de la zone euro n'avaient plus été aussi importantes depuis 2016.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 13 juillet 2024 au vendredi 19 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2024

La cotation des actions Lexibook est suspendue sur Euronext Growth Paris...

Publié le 19/07/2024

Yeol-Soo Choi, Président actuel de KISED, et François Piolet, Directeur de Thales Corée du Sud, ont signé un protocole d'accord (MoU, Memorandum of...

Publié le 19/07/2024

Median Technologies grimpe de près de 46% sur les 3 euros ce vendredi, alors que le groupe a annoncé un carnet de commandes record au 30 juin...

Publié le 19/07/2024

Safran remonte sur les 200 euros ce vendredi, en hausse de 0,5%, alors que le broker Jefferies conserve le dossier avec un objectif de cours ajusté de...

Publié le 19/07/2024

Pernod Ricard recule de 1% à 126,15 euros ce vendredi, alors que le groupe vient de conclure un accord portant sur la vente de ses marques...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2024

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, les investisseurs étant restés à l'écart des grandes capitalisations.

Publié le 19/07/2024

Ce matin, Tokyo perd 0,27%, Shanghai 0,33% et Hong Kong 2,33%

Publié le 19/07/2024

AST Groupe a demandé à Euronext de suspendre la cotation de son titre admis sur le marché Euronext Growth d'Euronext Paris à compter du lundi 22 juillet 2024 avant ouverture de la Bourse, dans…

Publié le 19/07/2024

Orapi enregistre sur le second trimestre 2024 un chiffre d’affaires de 57,7 millions d'euros contre 59,7 millions d'euros il y a un an, soit un repli de 3,4% à périmètre courant, qui intègre…

Publié le 19/07/2024

Publication du chiffre d’affaires T2 2024 Après avoir communiqué sur des chiffres en retrait en organique au premier trimestre, Kumulus Vape enchaîne sur un deuxième…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne