5 265.18 PTS
-0.47 %
5 265.0
-0.43 %
SBF 120 PTS
4 222.91
-0.39 %
DAX PTS
12 385.20
-0.82 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Vivendi trébuche en bourse après les mauvais chiffres d'Havas

| Boursier | 194 | Aucun vote sur cette news

L'agence a lancé un avertissement sur ses objectifs 2017...

Vivendi trébuche en bourse après les mauvais chiffres d'Havas
Credits Havas

Vivendi fait partie des plus fortes baisses du jour pour démarrer la semaine à la Bourse de Paris, sur un repli de -1,6% à 19,08 euros. La faute à sa récente filiale Havas, dont les performances semestrielles sont très décevantes, aussi bien au niveau de la croissance organique que de la rentabilité. Les analystes estiment que la politique de développement de l'agence a conduit à alourdir rapidement la masse salariale, sans encore en récolter suffisamment de fruits pour compenser les surcoûts. Havas ne bouge pas malgré ces chiffres décevants, et pour cause : Vivendi doit déposer une offre publique à 9,25 euros par titre, soit le prix payé pour le rachat du bloc de contrôle à Bolloré. L'OPA simplifiée devrait être lancée le mois prochain.

Vendredi soir lors de la publication de ses résultats intermédiaires, Havas a précisé que son objectif d'une croissance organique de 2 à 3% cette année n'était plus d'actualité, mais sans donner plus de précisions, tandis que la légère hausse de la marge par rapport aux 14,5% de 2016 est abandonnée. "Nous pensons que le consensus abaissera sa prévision de croissance organique d'environ 2 points pour tabler sur une croissance comprise entre 0 et 1% et s'ajustera sur une marge comprise entre 12,5% et 13,5%", indique Bruno Hareng, chez Oddo BHF, dans une note à ses clients. Il recommande d'apporter à l'offre que se prépare à déposer Vivendi.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

L'AMF répond favorablement à la demande de Premier Investissement

Publié le 21/02/2018

Les principales hausses du jour sont en effet liées à des publications, en particulier Eramet, M6, Nexity et Accorhotel

Publié le 21/02/2018

Lloyds Banking (+1,92% à 69,15 pence) affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice FTSE 100, le plan stratégique faisant passer à l’arrière-plan des résultats inférieurs aux attentes.…

Publié le 21/02/2018

Le groupe a élargi sa palette par des acquisitions...

Publié le 21/02/2018

Plus forte baisse de l’indice CAC 40, Atos perd 3,53% à 117,45 euros en raison d’une croissance organique et de perspectives 2018 décevantes. L’année dernière, la SSII a enregistré une…

CONTENUS SPONSORISÉS