Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 566.79 PTS
-0.08 %
5 553.5
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 401.42
-0.08 %
DAX PTS
13 286.57
-0.02 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.191
+0.02 %

Vivendi : Rome ne veut rien lâcher dans l'affaire Mediaset/TIM

| Boursier | 326 | Aucun vote sur cette news

Recalée par Bruxelles, Rome souhaiterait reprendre les devant dans le dossier Vivendi...

Vivendi : Rome ne veut rien lâcher dans l'affaire Mediaset/TIM
Credits Reuters

Recalée par Bruxelles, Rome souhaiterait reprendre les devant dans le dossier Vivendi. Quelques semaines après que la Cour de justice de l'Union européenne eut affirmé que la loi italienne imposant au groupe français de céder les deux tiers de sa participation dans Mediaset était contraire aux règles communautaires, l'Italie serait en train de préparer une nouvelle loi pour ouvrir une enquête sur les participations de Vivendi dans le diffuseur transalpin et Telecom Italia, dont il est premier actionnaire avec 24% du capital.

Selon deux sources citées par Reuters, le projet de loi permettrait à l'organisme de surveillance des communications de mener une enquête de six mois sur les entreprises opérant à la fois dans les secteurs des télécommunications et des médias afin de déterminer si elles ne portent pas atteinte à la pluralité des médias. La loi viserait également les entreprises détenant des participations dans des opérateurs travaillant dans les deux secteurs.

Mediaset et Vivendi se sont brouillés depuis que le groupe français a fait capoter en 2016 le projet censé aboutir au rachat des activités de télévision payante de Mediaset, détenu à hauteur de 29% par le groupe contrôlé par Vincent Bolloré. Les deux groupes sont également opposés dans le projet de Mediaset visant à créer un champion européen de la télévision via la fusion de ses activités en Italie et en Espagne au sein d'une même holding, MediaForEurope (MFE), basée aux Pays-Bas.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

En investissant dans 2 centrales solaires en autoconsommation, le groupe Mersen souhaite réduire sa facture énergétique et sa dépendance au réseau électrique...

Publié le 26/11/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une augmentation du nombre d'actions Total SE détenues à titre de collatéral...

Publié le 26/11/2020

La boutique LDLC de Besançon dispose d'un atelier permettant la réparation et le montage des ordinateurs...

Publié le 26/11/2020

I.CERAM collabore avec le Pr. Schmitto du Centre Hospitalo-Universitaire de Hanovre

Publié le 26/11/2020

Chez Miliboo, le 2ème trimestre 2020-2021 confirme la dynamique de croissance soutenue engagée au 1er trimestre, dans un contexte toujours favorable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne