Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 723.81 PTS
+0.72 %
6 738.50
+0.97 %
SBF 120 PTS
5 245.09
+0.52 %
DAX PTS
15 555.08
-0.09 %
Dow Jones PTS
35 116.40
+0.8 %
15 061.42
+0.65 %
1.186
-0.07 %

Vivendi : la vie n'est pas simple en Italie

| Boursier | 649 | Aucun vote sur cette news

Les affaires ne sont décidément pas simples pour Vivendi en Italie...

Vivendi : la vie n'est pas simple en Italie
Credits Reuters

Les affaires ne sont décidément pas simples pour Vivendi en Italie. Quelques semaines après que la Cour de justice de l'Union européenne eut affirmé que la loi italienne imposant au groupe français de céder les deux tiers de sa participation de 29% dans Mediaset était contraire aux règles communautaires, Rome serait bel et bien en train de préparer une nouvelle loi pour ouvrir une enquête sur les participations de Vivendi dans le diffuseur transalpin et Telecom Italia, dont il est premier actionnaire avec 24% du capital.

Le ministre italien de l'Economie, Roberto Gualtieri, se serait ainsi entretenu par téléphone lundi avec Arnaud de Puyfontaine sur ce projet de loi susceptible de freiner l'activité du groupe français sur le marché italien, a déclaré à Reuters une source proche du dossier. L'Italie prépare cette loi pour permettre à l'organisme de surveillance des communications de mener une enquête de six mois sur les entreprises opérant à la fois dans les secteurs des télécommunications et des médias afin de déterminer si elles ne portent pas atteinte à la pluralité des médias.

Ce projet, en discussion au Parlement, "enfreint les principes de légalité et de sécurité juridique ainsi que (...) le droit à la propriété, qui sont tous protégés par le droit de l'UE et les conventions internationales", a écrit le président du directoire de Vivendi dans une lettre du 13 novembre adressée au président du Conseil italien, Giuseppe Conte, et aux ministres de l'Economie et de l'Industrie. Le groupe français s'est dit prêt à déposer une plainte officielle auprès de la Commission européenne, dans cette lettre consultée par Reuters.

Selon la source de l'agence, Roberto Gualtieri aurait néanmoins expliqué à Arnaud de Puyfontaine que le projet de loi était une mesure temporaire dans l'attente d'une nouvelle réglementation sur les médias. La conversation aurait été "amicale et constructive".

Mediaset et Vivendi se sont brouillés depuis que le groupe français a fait capoter en 2016 le projet censé aboutir au rachat des activités de télévision payante de Mediaset, détenu à hauteur de 29% par le groupe contrôlé par Vincent Bolloré. Les deux groupes sont également opposés dans le projet de Mediaset visant à créer un champion européen de la télévision via la fusion de ses activités en Italie et en Espagne au sein d'une même holding, MediaForEurope (MFE), basée aux Pays-Bas.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/08/2021

Konix permettra aux gamers qui se reconnaissent dans les valeurs de l'UFC et de ses athlètes, de partager leur passion avec une gamme spécifique de casques, chaises de jeu et autres accessoires sous…

Publié le 03/08/2021

Bluelinea annonce le succès de son augmentation de capital par l'exercice des bons de souscription d'actions attribués gratuitement à tous les...

Publié le 03/08/2021

Chiffre d'affaires du 1er semestre...

Publié le 03/08/2021

Hopscotch Groupe, groupe de conseil en communication, a publié un chiffre d’affaires et une marge brute au premier semestre 2021 de 56,4 millions d’euros et 25,9 millions d’euros, affichant une…

Publié le 03/08/2021

Les deux parties espèrent finaliser leur accord au cours des prochaines semaines.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne