5 494.83 PTS
-
5 498.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 394.92
-
DAX PTS
13 281.43
-
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.02 %
Nikkei PTS
23 802.11
+0.16 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Vivendi : l'AMF met son nez dans "l'affaire Telecom Italia"

| Boursier | 165 | Aucun vote sur cette news

L'AMF met à son tour son nez dans les affaires italiennes de Vivendi...

Vivendi : l'AMF met son nez dans "l'affaire Telecom Italia"
Credits Reuters

L'AMF met à son tour son nez dans les affaires italiennes de Vivendi. Alors que les autorités transalpines ne lâchent pas le groupe de médias, le régulateur français lui a demandé de lui expliquer en détail les raisons pour lesquelles il estime ne pas détenir le contrôle de fait de l'opérateur Telecom Italia.

La Consob a jugé mercredi que Vivendi contrôlait de fait l'opérateur historique dont il est le premier actionnaire avec 24% du capital. Vivendi a "formellement" contesté cet avis et a annoncé son intention de faire appel.

"A la suite de la publication des comptes semestriels de Vivendi fin août, l'AMF a demandé une analyse étayée à Vivendi sur les éléments ayant permis de conclure à une absence de contrôle de Telecom Italia par Vivendi au sens des normes comptables internationales (IFRS)", a déclaré une porte-parole du gendarme français de la Bourse à Reuters.

Lors de la publication de ses comptes intermédiaires, Vivendi a réaffirmé estimer ne pas être en capacité "de diriger les politiques financières et opérationnelles de Telecom Italia, au sens de la norme IFRS 10".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le chiffre d'affaires du 2e semestre traduit la dynamique de transformation de Mecelec...

Publié le 18/01/2018

Le réseau Vinci Airports a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017...

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

Compagnie des Alpes donne ses perspectives 2017/2018 sous réserve d'aléas conjoncturels majeurs...

Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

CONTENUS SPONSORISÉS