En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.64 PTS
+1.2 %
4 913.50
+1.35 %
SBF 120 PTS
3 894.66
+1.14 %
DAX PTS
12 645.75
+0.82 %
Dow Jones PTS
28 335.57
-0.1 %
11 692.57
+0.25 %
1.186
+0. %

Vinci : les objectifs 2020 ne sont plus d'actualité

| Boursier | 1369 | Aucun vote sur cette news

Vinci ne peut pas tenir son objectif, annoncé en février dernier, d'une progression du chiffre d'affaires et du résultat 2020...

Vinci : les objectifs 2020 ne sont plus d'actualité
Credits Eurovia

Vinci ne peut pas tenir son objectif, annoncé en février dernier, d'une progression du chiffre d'affaires et du résultat 2020. Si le géant du BTP et des concessions souligne que son carnet de commandes s'établissait, fin février, à son plus haut niveau historique (37,9 milliards d'euros), il note également que "l'incertitude sur la durée et l'ampleur de la crise sanitaire ne permet pas d'en quantifier les impacts financiers sur les comptes du Groupe". Vinci dispose par ailleurs d'une liquidité très importante : la trésorerie nette disponible à fin février ressortait à 6,5 milliards d'euros (dont 4,2 MdsE en gestion centralisée). Il s'y ajoute, au niveau de VINCI SA, une ligne de crédit confirmée de 8 MdsE à échéance novembre 2024, actuellement non utilisée et conditionnée à aucun covenant financier.

La pandémie de Covid-19 a un impact significatif sur les trois grandes activités de la société. Du côté de Vinci Airports, le trafic passagers des plateformes gérées par le groupe était stable par rapport à 2019 jusqu'au 20 février 2020, malgré la forte baisse du trafic aérien en Asie. Affichant une contraction encore limitée à fin février (-1,4 %), il s'est fortement dégradé en mars avec une baisse estimée de l'ordre de 40 % sur les trois premières semaines du mois. Celle-ci s'est accentuée dans les derniers jours à la suite des mesures de confinement et de fermeture des frontières décidées par certains pays. Un plan de réduction des dépenses opérationnelles et de décalage des investissements est actuellement mis en oeuvre sur l'ensemble des plateformes dans le respect des obligations contractuelles et aéronautiques et des décisions gouvernementales.

Le trafic des réseaux interurbains de Vinci Autoroutes, après avoir progressé jusqu'à fin février (+8,8% dont véhicules légers +10,0% et poids lourds +2,8%), s'est ensuite contracté (baisse estimée du 1er au 20 mars de 16%, dont véhicules légers -19,1% et poids lourds -0,4%). Les mesures de confinement prises récemment en France ont accentué la baisse du trafic. Celle-ci reste toutefois moins prononcée pour les poids lourds, conséquence du maintien d'un niveau d'activité économique minimum dans le pays.

Dans le Contracting, après un niveau d'activité soutenu depuis le début de l'année, la mise en place des mesures de confinement en France a entraîné, à partir du 16 mars, une interruption de très nombreux chantiers. Des démarches auprès des pouvoirs publics ont été entreprises par les organisations professionnelles afin de définir les conditions permettant la reprise progressive des travaux tout en assurant la sécurité sanitaire des intervenants. A l'international, la situation est, à ce jour, plus contrastée. En dépit d'importantes difficultés logistiques, l'activité a pu être maintenue dans de nombreux pays dans le respect des règles sanitaires en vigueur. C'est notamment le cas en Asie du Sud-Est, en Océanie, au Moyen-Orient, en Afrique, en Amérique latine ainsi que dans certains pays européens et Etats américains.
Vinci a mis en place un dispositif de télétravail pour les collaborateurs dont la présence sur site n'est pas requise, notamment dans les sièges en France et dans un certain nombre de pays.

Par ailleurs, de nombreuses entreprises du Groupe ont entamé des démarches auprès des autorités compétentes afin de mettre en place des mesures d'activité partielle. Au global, le Groupe s'attend à devoir faire face à une baisse prononcée mais limitée dans le temps de son chiffre d'affaires. Il met en oeuvre dans ses différents pôles de métiers les mesures permettant d'ajuster les dépenses et de revoir le phasage des investissements.

Pour autant, il entend être en position de rebondir rapidement, tant dans les métiers du Contracting que dans les concessions, dès que la crise sanitaire aura été maîtrisée.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 de Nanobiotix s’élève à 14 700 euros, contre 11 400 euros un an plus tôt. Le chiffre d’affaires sur une période de 9 mois terminée le 30…

Publié le 23/10/2020

Focus Home Interactive a annoncé que Jürgen Goeldner se retire de son mandat de Président du Directoire pour des raisons personnelles, à compter du 31 octobre 2020. Il deviendra Senior Advisor…

Publié le 23/10/2020

COFACELa société d'assurance-crédit publiera (après Bourse) ses résultats du troisième trimestre.EUROPCARLe spécialiste de la location de véhicules publiera (avant Bourse) ses résultats du…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne