5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Vinci croquant ADP, le tableau rêvé de la Deutsche Bank

| Boursier | 1544 | 4.67 par 3 internautes

Le bureau d'études ne voit que du positif dans une telle transaction...

Vinci croquant ADP, le tableau rêvé de la Deutsche Bank
Credits Air France

La Deutsche Bank n'a pas modifié ce matin ses recommandations à l'achat sur Vinci et ADP, mais le bureau d'études n'a pu s'empêcher de regarder ce que donnerait un groupe Vinci renforcé par ADP, compte tenu de l'accélération des rumeurs allant dans le sens d'une privatisation de l'opérateur aéroportuaire et du candidat naturel au rachat qu'est le groupe spécialisé dans les concessions et la construction, qui détient déjà 8% du capital.

L'analyste Guillermo Fernandez-Gao a conduit un simple exercice de consolidation d'ADP dans Vinci pour voir ce que ça donnerait. Pour donner un aperçu à minima, il a pris en compte un scénario défavorable : OPA sur la totalité du capital avec une prime de 30% sur le cours actuel (165 euros environ) et aucune synergie. Dans ce contexte, Vinci a le bilan nécessaire pour porter l'opération, qui aboutirait à un ratio dette nette sur Ebitda de moins de 3 fois d'ici 2020 et améliorerait son bénéfice par action dès le premier jour (11% en 2018, 3% en 2019 et 7% en 2020). Enfin, la dilution sur l'objectif de cours actuel assigné par DB serait limitée à 8%. "Une telle opération constituerait un moyen très raisonnable d'utiliser les excès de trésorerie générés par Vinci et réduirait le risque de réinvestissement pour les 5 à 10 prochaines années, d'autant qu'il n'y a pas de garantie que le développement alternatif à l'international dans des actifs existants puisse être fait dans des conditions de valorisation plus intéressantes", résume l'analyste, dont l'apriori est ainsi positif, sous réserve des questions de valorisation.

Au niveau des considérations plus générales, Fernandez-Gao souligne que la consolidation d'ADP permettrait de considérablement réduire la surexposition actuelle de Vinci à l'économie française et améliorerait la maturité du portefeuille de concessions, tandis que les infrastructures aéroportuaires monteraient de 12 à 30% de l'Ebitda. Avec ou sans ADP, Vinci reste la valeur préférée de la DB dans le secteur, avec un objectif de cours de 94 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS