En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

Veolia accélère son développement dans les déchets dangereux en Amérique du Nord

| Boursier | 278 | Aucun vote sur cette news

Veolia, annonce aujourd'hui qu'elle a signé un accord pour la reprise du site de traitement des déchets dangereux d'Alcoa USA Corporation situé à Gum...

Veolia accélère son développement dans les déchets dangereux en Amérique du Nord
Credits Veolia

Veolia, annonce aujourd'hui qu'elle a signé un accord pour la reprise du site de traitement des déchets dangereux d'Alcoa USA Corporation situé à Gum Springs dans l'Arkansas (États-Unis), à travers sa filiale Veolia North America. Avec cette opération, Veolia poursuit le développement global de son activité de traitement et de recyclage des déchets dangereux, en franchissant un pas supplémentaire en Amérique du Nord, et ajoute un site phare à son portefeuille d'actifs.

L'installation, située sur un site de 5 km(2), emploie actuellement 73 personnes et a historiquement traité, pour l'industrie nord-américaine de la fonderie, les déchets dangereux issus du process d'électrolyse de l'aluminium (connus comme "spent pot lining" ou SPL). Dans le cadre de sa stratégie de croissance mondiale dans le traitement des pollutions les plus difficiles, Veolia va élargir le type et le volume de déchets pris en charge sur le site, déjà autorisé pour le traitement et l'élimination finale de presque toutes les catégories de déchets dangereux liquides et solides. Tout en demeurant un fournisseur de services clé pour Alcoa dans le cadre d'un accord pluriannuel dédié, l'installation étendra également ses services aux clients de Veolia en Amérique du Nord.

Veolia est le leader mondial du traitement des déchets dangereux, de la collecte à l'élimination en passant par le recyclage et la réutilisation. L'entreprise a littéralement inventé cette activité dans les années 1970, pour traiter les eaux usées industrielles polluées et préserver la ressource en eau potable, notamment de la Seine.

Aujourd'hui, Veolia traite et recycle environ 6 millions de tonnes de déchets dangereux - pour plus de 100.000 clients industriels, commerciaux ou collectivités, et emploie 8.000 personnes qui opèrent un réseau complet de plus de 140 installations sur les cinq continents. En Europe, Veolia exploite les deux plus grands sites de traitement des déchets dangereux du continent.

En Amérique du Nord, les activités de Veolia en matière de déchets dangereux accompagnent notamment les industriels pharmaceutiques et pétrochimiques, celles de la Défense ou de la santé, ou encore des universités et des collectivités. L'entreprise exploite, entre autres, quatre installations d'incinération sur deux sites, au Texas et dans l'Illinois. Dès que possible, Veolia Amérique du Nord fait de la récupération et de la régénération des matières une priorité, comme elle le fait avec l'acide sulfurique, l'un des composés les plus importants de l'industrie chimique utilisé pour fabriquer des centaines de composés nécessaires à presque toutes les industries. L'intégration de cette installation dans le réseau nord-américain de Veolia va significativement accroître les capacités de traitement de l'entreprise dans la région et contribuera à l'ambition de Veolia de développer des solutions de pointe pour la protection de l'environnement.

Cette transaction est évaluée à 250 millions de dollars USD et sa finalisation est attendue au premier trimestre 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...