5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Velcan : cession de projet en Indonésie

| Boursier | 127 | Aucun vote sur cette news

Velcan a annoncé la cession de la totalité de sa participation dans le projet hydroélectrique Sukarame (7 MW) situé dans le Sumatra

Velcan : cession de projet en Indonésie
Credits Reuters

Velcan a annoncé la cession de la totalité de sa participation dans le projet hydroélectrique Sukarame (7 MW) situé dans le Sumatra, vendu à un producteur indépendant d'énergie Indonésien.

Depuis mars 2016, la construction du projet était suspendue en raison des incertitudes tarifaires et de l'absence de PPA. Le groupe avait démarré fin 2015 les activités de pré-construction, après une augmentation du tarif de rachat (132$/MWh pour les 12 premières années, et 82,5$ pour les 8 années restantes), décidé par le Ministère de l'Energie et des ressources minérales.

"Cependant, PLN (la compagnie nationale étatique d'électricité, seul acheteur autorisé en Indonésie), a refusé de se conformer à cette réglementation et d'acheter l'électricité, affirmant que ce nouveau FIT était trop élevé", relate le groupe. Des discussions ont eu lieu et ont abouti en août 2017 à un nouveau tarif, qui doit maintenant être négocié avec PLN, et soumis à un plafond de 100% du BPP provincial, qui est le coût d'approvisionnement local de PLN. Dans la West Lampung Regency, où se trouve le projet, ce plafond de BPP est de 1034 Rp par kWh (7,6$ au taux de change actuel). Cela signifie que le tarif maximum pour le projet Sukarame qui peut être négocié avec PLN est de 76$/par MWh, soit à peine 60% du tarif sur la base duquel la décision d'investissement a été prise initialement.

Les coûts du projet Sukarame étaient déjà totalement dépréciés au 31 décembre 2016. Le prix de vente, confidentiel à ce stade, "ne permet qu'un recouvrement partiel de ces coûts, compte tenu des faibles taux de rentabilité interne prévus suite au nouveau tarif".

La petite taille du portefeuille du groupe en Indonésie (désormais le seul projet Redelong, 18 MW) ne justifie pas économiquement une présence opérationnelle complète dans le pays, et le groupe mène des discussions avec des partenaires et des investisseurs potentiels pour prendre en charge le développement majoritaire du projet Redelong.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS