En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 657.69 PTS
-
5 622.00
-
SBF 120 PTS
4 462.99
-
DAX PTS
12 754.69
-
Dow Jones PTS
26 788.10
-0.15 %
7 874.62
-0.83 %
1.112
-0.04 %

Un 'hard Brexit' serait un désastre pour le système financier selon le président de la Societe Generale

| Boursier | 570 | 3 par 1 internautes

Lorenzo Bini Smaghi lance un gros avertissement...

Un 'hard Brexit' serait un désastre pour le système financier selon le président de la Societe Generale
Credits Reuters

Lorenzo Bini Smaghi lance un gros avertissement. Le président de la Societe Generale affirme qu'un 'hard Brexit' pourrait plonger le monde dans la récession et serait un désastre pour le système financier. "Cette incertitude, je pense, aurait un impact considérable sur l'émotion, sur le sentiment, sur les entrepreneurs du monde entier", a déclaré le dirigeant lors de la conférence 'Bloomberg Invest London'. "La consommation s'arrêterait, l'investissement s'arrêterait et nous pourrions aussi avoir une récession". "C'est un événement systémique", a précisé le patron de la SocGen, selon des propos repris par 'Bloomberg'.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a encore une fois affirmé le week-end dernier que le pays quittera l'Union européenne comme prévu le 31 octobre, avec ou sans accord. "Pour le secteur financier, c'est un grand risque parce que si nous n'avons pas de continuité, c'est une catastrophe... Un Brexit avec accord marquerait un concept d'équivalence qui permettrait au moins une transition". Le dirigeant a comparé la perturbation potentielle avec la faillite de Lehman Brothers en 2008. "Nous avons vu par le passé, lorsqu'il y a des doutes et des incertitudes, que ces chocs financiers deviennent des chocs pour l'économie réelle".

"Je suis tout à fait convaincu qu'à la fin, nous nous remettrons ensemble", a par ailleurs affirmé Bini Smaghi. "Je suis convaincu que le peuple britannique est suffisamment pragmatique pour comprendre que si cette expérience ne fonctionne pas, il faut essayer de construire quelque chose de différent", a-t-il souligné, prévoyant que le Royaume-Uni rejoindra l'UE 10 à 15 ans après le Brexit.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2019

"Ces comptes consolidés sont conformes et identiques aux comptes publiés le 16 octobre 2019"...

Publié le 22/10/2019

Par ailleurs, Flavien d'Audiffret est nommé Directeur Stratégie, Digital et Développement de SMCP...

Publié le 22/10/2019

Séché Environnement est en croissance organique de 2,6% sur 9 mois...

Publié le 22/10/2019

L'équipe de direction de Transgene y rencontrera des investisseurs européens spécialisés dans la santé...

Publié le 22/10/2019

Gecina poursuit le recentrage de son patrimoine. Déjà 482 ME de cessions sont réalisées ou sous promesses avec près de 6% de prime sur les expertises...