En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
-
5 443.00
-
SBF 120 PTS
4 358.59
-
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 826.19
+0.14 %

Ubisoft : une AG sous haute tension

| Boursier | 277 | Aucun vote sur cette news

Le groupe de Vincent Bolloré va-t-il demander un siège au board de l'éditeur de jeux vidéo ? La résolution sur l'intéressement des salariés sera-t-elle voté ? Réponse d'ici quelques heures...

Ubisoft : une AG sous haute tension
Credits Reuters

C'est le grand jour pour les actionnaires d'Ubisoft, réunis ce vendredi en assemblée générale. La grand messe annuelle de l'éditeur de jeux vidéos comporte plusieurs enjeux importants, dont celui de savoir si Vivendi, qui détient près de 27% du capital et 24,47% des droits de vote de la société des frères Guillemot, va sortir du bois pour demander un siège au conseil d'administration comme sa position de premier actionnaire du groupe lui en donnerait légitimement le droit. Mais malgré son rang au tour de table d'Ubisoft, l'entité de Vincent Bolloré risquerait bien d'essuyer un échec en cas de demande de résolution en ce sens, compte tenu des forces en présence. L'an dernier, dans un contexte pratiquement identique, de nombreux actionnaires s'étaient rangés derrière la famille Guillemot pour contrer les ambitions de Vivendi. Pas sûr qu'une nouvelle initiative de Vivendi ait plus de chance de réussir, alors que la hausse du cours de bourse a conforté les positions et la stratégie des frères Guillemot.

Quoi qu'il en soit, le comportement de Vivendi reste aussi un mystère lors du vote. S'il ne semble pas en mesure de menacer la famille Guillemot, le groupe de Vincent Bolloré pourrait faire capoter le vote sur les actions destinées aux salariés, que le management estime nécessaire pour conserver ses meilleurs talents et en attirer d'autres dans un secteur des jeux vidéo très concurrentiel. C'est l'objet de la résolution 31. Une abstention de Vivendi lors du vote, comme il l'avait fait l'an dernier, menacerait ce projet car la direction devrait alors obtenir le soutien de plus de 95% du reste des actionnaires. Vivendi ne s'est pas prononcé sur ses intentions, ce qui fait planer le suspens lors de cette AG qui s'annonce encore houleuse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...