En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 816.12 PTS
-1.9 %
4 817.00
-1.81 %
SBF 120 PTS
3 818.42
-1.96 %
DAX PTS
12 177.18
-3.71 %
Dow Jones PTS
27 685.38
-2.29 %
11 504.52
-1.61 %
1.181
0. %

Transport aérien : le cri d'alarme du PDG d'ADP

| Boursier | 1127 | 5 par 3 internautes

le PDG d'ADP a estimé jeudi que le secteur aérien "est en train de mourir à petit feu" face aux conséquences de la crise du coronavirus et a exhorté le gouvernement à autoriser les tests de Covid-19 dans les aéroports.

Transport aérien : le cri d'alarme du PDG d'ADP
Credits Reuters

Augustin de Romanet, le PDG de Groupe ADP a estimé jeudi que le secteur aérien "est en train de mourir à petit feu" face aux conséquences de la crise du coronavirus. Invité de 'BFM Business', le patron d'ADP (qui gère notamment les aéroport parisiens Roissy-CDG et Orly) a exhorté le gouvernement à autoriser les tests de Covid-19 dans les aéroports.

"Aujourd'hui nous avons un trafic international qui représente 12% de ce qui se passe habituellement. Aujourd'hui, nous sommes en train de mourir à petit feu, tout le secteur aérien est en train de mourir à petit feu", s'est-il alarmé. "Il y a urgence absolue à autoriser les aéroports à réaliser des tests au départ", qui sont actuellement imposés dans les 72 heures précédant le vol pour certaines destinations.

Selon Augustin de Romanet, ADP a "passé des accords avec des laboratoires il y a un mois et demi pour tester tous les passages au départ". "On nous a indiqué que nous n'avions pas le droit de faire ces tests car ils étaient réservés aux passagers symptomatiques", a-t-il déploré.

Des centaines de milliers d'emplois détruits

La résurgence du Covid-19 pèse lourdement sur les compagnies aériennes et les aéroports dont l'activité, après avoir été quasi à l'arrêt au printemps, a redémarré doucement en juin avant de plafonner début août et de se tasser à nouveau en septembre. Pour Augustin de Romanet c'est "une question de semaines" car "chaque semaine perdue ce sont des dizaines de millions d'euros perdus et des centaines d'emplois qui sont détruits".

La pratique systématique de tests du Covid-19 sur tous les passagers au départ est réclamée avec insistance par l'ensemble du secteur pour rassurer les pays d'arrivée et éviter des mesures de quarantaine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/10/2020

Au 30 juin 2020, les fonds propres prudentiels atteignent 1,917 MdE

Publié le 26/10/2020

Cette offre est formulée au prix de 98 euros par action...

Publié le 26/10/2020

Delta Drone confirme son éligibilité au dispositif PEA-PME...

Publié le 26/10/2020

Coface SA a l'intention d'annuler toutes les actions rachetées...

Publié le 26/10/2020

Le résultat net consolidé du Groupe Crédit Agricole Nord de France s'élève à 59 ME, en baisse de -50,3% sur un an, en raison de la baisse du résultat social de la Caisse régionale, des…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne