Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 624.95 PTS
-0.09 %
6 616.00
-0.18 %
SBF 120 PTS
5 178.72
-0.12 %
DAX PTS
15 570.11
-0.12 %
Dow Jones PTS
34 196.82
+0. %
14 365.96
+0. %
1.195
+0.2 %

TotalEnergies : une transformation ET une revalorisation du titre ?

| Boursier | 1051 | 4.42 par 12 internautes

TotalEnergies maintient son haut rendement malgré sa transformation...

TotalEnergies : une transformation ET une revalorisation du titre ?
Credits TotalEnergies

TotalEnergies maintient son haut rendement malgré sa transformation. Patrick Pouyanné, Président-directeur général du groupe, s'est expliqué dans un discours à l'occasion de l'assemblée générale du géant pétrolier, discours relayé ce jour. Le dirigeant de TotalEnergies a qualifié l'assemblée d'historique, du fait de la transformation de l'ex-Total en une compagnie multi-énergies, acteur majeur de la transition énergétique, dont la stratégie "va s'ancrer dans son nom même, celui de votre société, TotalEnergies".

Le groupe a prouvé sa résilience avec une génération de cash flow de près de 18 milliards de dollars en 2020. La production s'est élevée à 2,9 millions de barils équivalents par jour, en baisse de 5% par rapport à l'année précédente du fait du respect des quotas de production décidés par les pays de l'OPEP+. Le résultat net, ajusté des éléments exceptionnels, s'est établi, "certes en fort retrait par rapport à 2019, à 4,1 milliards de dollars, mais a résisté grâce notamment au plan d'action mis en oeuvre résolument". Le point mort, c'est-à-dire le niveau du prix du pétrole qui permet de financer les investissements organiques, s'est établi à 26$ du baril en 2020.

Le groupe a procédé à des dépréciations exceptionnelles d'actifs pour un montant global de plus de 10 milliards de dollars, ce qui a conduit à un résultat net comptable en perte de 7,2 milliards de dollars. Ces dépréciations ont été le résultat d'une revue du portefeuille des actifs pétroliers et gaziers qui avaient des réserves longues au-delà de 2050 et des coûts de production élevés. Elles ont essentiellement concerné les sables bitumineux canadiens, secteur dans lequel le groupe a décidé de ne plus investir dans aucun nouveau projet.

Mais le résultat comptable qui en est résulté "ne doit pas masquer les bonnes performances opérationnelles et la réalité des fondamentaux économiques". Comme vient d'ailleurs de le démontrer, le premier trimestre 2021 avec un fort rebond du résultat net ajusté à 3 milliards de dollars sur un seul trimestre, car le groupe tire pleinement parti de prix du pétrole et du gaz en hausse et de sa stratégie de croissance dans le GNL et les Renouvelables et l'Electricité.

Les perspectives s'améliorent avec un résultat au premier trimestre 2021 supérieur à celui du premier trimestre 2019 notamment grâce au plan d'action mis en oeuvre en 2020, mais aussi aux résultats du secteur GNL/Renouvelables/Electricité qui a atteint, pour la première fois de son histoire, un résultat opérationnel net ajusté de 1 milliard de dollars.

Total sort de la crise avec un ratio d'endettement qui est revenu sous la barre des 20% dès la fin du premier trimestre et un point mort sous les 25 dollars du baril.

Le groupe n'a pas réduit son dividende. "Cette décision a été mûrement réfléchie, et le Conseil d'administration a décidé de le maintenir contrairement à ce qu'ont fait nos principaux concurrents européens", explique son dirigeant.

Le maintien du dividende reflète la confiance de TotalEnergies dans ses fondamentaux et sa capacité à opérer "un pilotage fin trimestre après trimestre, lié à la remontée progressive des prix des hydrocarbures".

Ainsi, le groupe maintient un rendement élevé de 6-7%. Le Conseil espère que la transformation engagée "conduira à une revalorisation du cours de l'action - tout en maintenant notre engagement historique puisque je rappelle que le dividende de votre Société n'a pas baissé depuis 1982, soit près de 40 ans".

Sur ces bases, le Conseil a donc décidé d'engager une transformation en une compagnie multi- énergies avec l'ambition d'être "un acteur majeur de la transition énergétique et de devenir un des 5 premiers producteurs d'énergies renouvelables d'ici 2030". TotalEnergies entend devenir, en quelque sorte, une 'major de l'énergie verte'. Ce processus de transformation a en fait commencé début 2016 dans la foulée de la signature de l'Accord de Paris avec la publication du premier accord climat et la création d'une branche d'activité dédiée à l'électricité et au gaz. Mais c'est 2020 qui a été véritablement une année charnière...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
12 avis
Note moyenne : 4.42
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2021

La Bourse de Paris oscille autour de l’équilibre à la mi-journée, plutôt dans le rouge sans grande motivation donc.Les investisseurs semblaient pourtant à l’ouverture porté par la nette…

Publié le 25/06/2021

PLASTIC OMNIUM constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put JA8BB émis par…

Publié le 23/06/2021

Vers 16h15, Europcar Mobility Group progresse de 6,29 % à 0,4175 euro sur la place de Paris, alors que le spécialiste de la location de véhicules aurait rejeté une offre de rachat d'un consortium…

Publié le 23/06/2021

Bon moment pour se placer...

Publié le 23/06/2021

Avec cette nomination, le conseil d'administration d'ABC arbitrage est désormais composé de 5 membres, dont 3 administrateurs indépendants...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne